Violences au Nigéria: les contestations se prolongent jusqu’à la prison centrale qui est incendiée

Les manifestations de violence se propagent dans la mégalopole nigériane. Ce jeudi 22 octobre, plusieurs  coups de feu ont été entendus et une épaisse fumée noire s’échappait du toit de la prison centrale de Lagos, a révélé une journaliste de l’AFP. “Ils sont en train d’attaquer la prison”, ont déclaré à l’AFP des policiers stationnés à proximité de la prison. La tentaculaire Lagos était toujours sous couvre-feu jeudi, ses rues désertées et ses boutiques fermées. En milieu d’après-midi, “la situation s’était calmée et semblait sous contrôle”, selon un témoin habitant à côté de la prison.
Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo a, par ailleurs, condamné “le recours excessif à la force” par les militaires au Nigeria après la répression sanglante de manifestations pacifiques ayant fait au moins 12 morts à Lagos.

 

 

 

 

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 4 =