VÉRITABLES RAISONS DE LA DÉCONVENUE DE MACKY SALL (PAR PROF EL HADJ YOUSSOU GNINGUE)

 

Les membres de BBY crient à la victoire, mais savent que ceci n’est pas une victoire. Le Président Macky Sall ne peut pas se contenter de ceci. Les défaites de son jeune frère et de son beau-frère lui sont restées dans la gorge sans compter la perte des plus grandes villes du Sénégal. Dans cet article, nous présentons les véritables raisons de la pseudo défaite de BBY.

1) SPOLIATIONS DES RESSOURCES NATIONALES
Partout au Sénégal, on assiste aux spoliations des ressources minières, agricoles, marines, …
C’est au niveau du foncier que l’injustice est plus criarde. Toutes les populations souffrent de la perte de leurs terres au profit d’intérêts bassement politiciens. Dans ce cadre, nous pouvons citer le cas de l’Aéroport LSS qui a entrainé l’emprisonnement de Mame Birane Mbengue et de ses compagnons. Sur ce cas et bien avant l’ouverture de la campagne, j’avais alerté et incité les populations de Taank à ne pas voter BBY tant que ces jeunes seraient maintenus en prison. Heureusement, Mame Birane et ses compagnons ont été libérés, mais assez tardivement.

2) LE PARRAINAGE DÉCRIÉ

Les élections législatives se sont déroulées sur une base juridiquement illégale avec la défiance vis-à-vis de la Cour de la CEDEAO. Avec le parrainage, la coalition BBY s’est tiré une balle dans le pieds. Pour le percevoir, il suffit d’observer le cas du candidat BOUGANE GUEYE qui avait récolté un vote approximatif de 200 000 électeurs. En le privant de participation, BBY verse ces électeurs dans le compte de l’inter-coalition YAW-WALLU.

3) LES CRIMES ÉCONOMIQUES

En protégeant les mauvaises gouvernances et les crimes économiques commis par des leaders de BBY au niveau des institutions qu’ils dirigent, le Président Macky Sall s’est mis en position de complice.

4) L’ARROGANCE DE LEADERS DE BBY

Durant la campagne électorale, certains leaders de BBY pronostiquaient avec une certaine arrogance la victoire avec un score de 90 à 99 %. Ceci a un effet d’abstention sur certains militants de BBY qui devant une quelconque contrariété minimisent l’effet de leur vote sur un tel score et ainsi optent à ne pas voter. D’un autre côté, ces scores deviennent un challenge et une source de motivation pour l’opposition.

5) LA CORRUPTION D’ANCIENS DÉPUTÉS DE BBY

Les trafiquants de faux billets et de passeports diplomatiques au sein de députés de BBY ainsi que les déclarations d’allégeance aveugle au Président Macky Sall de certains députés ont terni l’image de la liste BBY.

6) L’EFFET SAMA DJIKO YI

Avec le blocage injustifié de leur projet par les députes de BBY, les membres de Sama Djiko Yi ont dû ramer dans le sens contraire de BBY afin d’influer sur la structure de la future Assemblée Nationale.

7) LE DÉBAUCHAGE CORRUPTIF DE MACKY SALL

Juste après les élections locales, le Président Macky Sall a institué une opération de débauchage de maires. Il les exhibait au niveau du palais au mépris des Sénégalais incluant ses véritables militants de l’Apr. De plus, il a intensifié cette opération avant même les élections perturbant ainsi la composition de certaines listes en débauchant leurs têtes de liste.

8) LA COALITION STRATÉGIQUE

La stratégie de coalition YAW-WALLU a été déterminante sur l’issue du vote. Que se serait-il passé si l’intercoalition avait été instituée beaucoup plus tôt? Ceci aurait pu éviter toutes leurs erreurs commises et en conséquence les frustrations observées. D’autre part si les consignes de vote avaient été respectées la déconvenue serait pire. En effet, si tous les électeurs de Wallu avaient transféré leurs votes à YAW au niveau de Mbour et Louga, le vote serait gagné par l’inter-coalition. Il suffit d’effectuer la somme de leurs scores dans ces localités pour s’en convaincre. Similairement Bounkilling aurait été gagné par Wallu si les électeurs de YAW avaient respecté les consignes.

9) L’EFFET « FANTÔME » ABLAYE WADE

Le message enregistré de dernière minute de l’ancien Président WADE a eu un effet sur ces anciens militants. Les mots avaient été très bien choisis. On avait l’impression de retrouver Wade dans ses premières années de présidence. Sacré Wade ! Qu’Allah, swt, continue à lui procurer beaucoup de santé.

10) L’EFFET 3ieme MANDAT

Le Président Macky Sall a réveillé avec son interview les fantômes du troisième mandat. Pourtant, il a participé vigoureusement au combat du troisième mandat contre WADE. Comment peut-il subitement être contre le 3ieme mandat ? N’oublions pas les 12 pertes de vies humaines lors des manifestations résultantes. Les Sénégalais lui ont signifié de ne même pas y penser.

SON TICKET NE SERA PLUS VALABLE APRES 2024

 

La liste n’est pas exhaustive, d’autres raisons telles que le fait ne pas avoir tiré les leçons des locales de Janvier 2022 et de ne même pas avoir bien analysé ses résultats ont sans eu un effet. Nous pouvons y ajouter le stand-by de la nomination d’un PM avec un nouveau gouvernement. Cette indécision d’une réinstallation du poste de PM jugée urgente montre clairement le tâtonnement de Macky Sall.

QU’ALLAH PROTÈGE NOTRE CHÈRE NATION !

Youssou Gningue, Professeur Émérite en Mathématiques, ON, Canada

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire