Un troisième décret sur l’honorariat publié sur le J.O, jette le discrédit sur la République

On croyait en avoir fini avec le débat sur l’honorariat, depuis la publication par les soins de Yakham Mbaye d’une version différente du premier décret,  éventée par la presse, et les dénégations du camp présidentiel qui avait dénoncé une cabale contre eux. Il n’en est rien, car le quotidien l’As dans sa publication du jour, vient de mettre à nu, une troisième version de ce fameux décrets, portant sur l’honorariat de l’ancien président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), et publié dans le Journal Officiel (JO) N°7330 du vendredi 19 juin 2020.

Interloqué une fois de plus, l’ancien ministre de l’Énergie, Thierno Alassane Sall, se pose des questions : «Quel crédit accorder à cette session de rattrapage pour repêcher le Décret N° 964 du 17 avril 2020, enfin publié le 19 juin au JO ? Soit trois semaines après les référés et recours du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) auprès de la Cour Suprême? » ? Le leader de la République valeurs en craint que la…République soit en danger parce qu’elle est discréditée chaque jour par les tenants du pouvoir.

Quant au juriste Seybani Sougou, il soutient que le décret publié par Yakham Mbaye est un faux., et en appelle à la Cour suprême à  annuler le décret antidaté n°2020-964 instituant l’honorariat publié au JO du vendredi 19 juin 2020 ainsi que le décret n°2020-976 publié au JO n°7307 du 29 avril 2020 accordant le statut de présidente Honoraire du CESE à Mme Aminata Tall, sans quoi, selon lui, les Sénégalais peuvent dire «Adieu à leur justice» sous le magistère de Macky Sall.

 

TASSXIBAAR

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =