Traitements inhumains dans les centres de redressement de Kara Sécurité: Serigne Modou Kara exprime ses remords et présente ses excuses

Le guide religieux, Serigne Modou Kara, empêtré dans un retentissant scandale de séquestrations, de sévices corporels, de trafics de drogues et de vols de motos, imputé aux responsables de ses centres de redressement dénommés « Kara Sécurité », est dans de sales draps, même s’il n’est toujours pas inquiété dans le cadre de l’instruction ouverte par le procureur de la République, pour faire la lumière sur toute cette affaire.

Interpellé de partout, et sans doute conscient que son nom est définitivement lié à cette affaire, le marabout mbacké-mbacké s’est résolu hier, à travers un message audio, à se repentir. « Je demande pardon à tous les chefs religieux : les Mbacké, les SY, les Bousso, les Niasses, les Layes”, débute-t-il son repentir. Les autorités étatiques, avec à leur tête le chef de l’État, Macky Sall, les chrétiens,  “ses sympathisants de tous les bords »,souligne-t-il, ont également droit aux excuses.

Les victimes des tortures reçoivent aussi leurs parts des excuses. « J’ai vu ces derniers jours ce que vivent les jeunes (dans ces centres). J’en ai eu trop honte. Je leur demande pardon”, ajoute-t-il, tout en s’empressant de révéler qu’il ne pouvait “ne pas demander pardon à tout le monde.”

Pour montrer toute sa foi, le chantre du “Bamba Fepp Bamba partout” promet de ne plus commettre “ce qui peut troubler un pays ou faire mal à une personne”.

En attendant, ses hommes de bras, arrêtés dans le cadre de cette affaire qui fait honte dans tout le pays, ont bénéficié d’un retour de parquet, hier. Ils sont 43 personnes arrêtées, entre le 28 et le 29 novembre, dans les différents centres de redressement du guide religieux, qui attendent toujours d’être fixées sur leur sort.

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire