Traité de « coureur de jupons » dans le Groupe Whatsap« Topp cas 221 », Pape Djibril Fall porte plainte et l’administratrice Khadija Anta Fall assume tout

La toile est un endroit parfait pour papoter entre femmes et se partager les derniers potins. C’est ce qu’ont compris les nombreuses femmes membres du groupe facebook « Topp cas 221 » qui fait actuellement fureur. Dans leurs racolages, nul n’est épargné parmi les célébrités, les starlettes, les citoyens lambdas, en somme, personne n’est laissé en rade. N’importe qui, n’importe quand, peut se retrouver d’un jour à ô l’autre au centre de leur attention pour un scandale communément appelé « cas », au cœur de ce groupe.

Créé le 28 septembre 2020, le groupe compte actuellement plus de 20 000 membres. Récemment, Pape Djibril Fall, journaliste a fait les frais de leur discussions, pour une histoire de mœurs qui frôle l’indécence. Réputé leste à l’exhibition de ses « joujous », le journaliste vedette se sentant diffamé, a tout bonnement porté plainte, comme le confirme Khadija Anta Fall, administratrice principale du groupe.

Dans une interview accordée à Seneweb, elle fait des révélations.

Comme s’y attendaient ceux qui suivent le groupe « Topp cas 221 », l’administratrice principale se cache derrière un faux compte.

« Khadija Anta, ce n’est pas totalement une fausse identite?, car c’est le prénom d’une personne très s importante à mes yeux, ajouté au mien », confie-t-elle à Seneweb.

Expliquant ses motivations, elle révèle qu’au début, le  « groupe était destiné à faire des potins puisque les femmes aiment cela. Qu’elles l’acceptent ou non, elles le font  naturellement ».

Par la suite, le groupe est devenu un moyen pour donner des informations, des exclusivités ou des suivis de cas.

Pour beaucoup, à l’image de Ya Awa Rassoul et d’autres célébrités, ce groupe expose la vie privée des gens.

Accusation face à laquelle Khadija se défend. “On n’a pas besoin de fouiller dans la vie de personnes qui s’exposent à longueur de journée”.

Elle ajoute, notre groupe aide plus à conscientiser les jeunes filles et à leur montrer que derrière le monde de paillettes des filles de la « jet-set » il y a énormément de choses pas catholiques qu’elles font”.

Par exemple, récemment Betty Dia a été présentée dans ce groupe comme une fille aux mœurs légères, croqueuse de diamants.  

Comme Betty, Ya Awa Rassoul reste une des cibles privilégiées du groupe. Dans une interview accordée à nos confrères d’IGFM, elle a soldé ses comptes avec Topp cas 221.

Khadija s’est exprimée sur le sujet. «Ya Awa Rassoul cherche juste du buzz. Des fois, je me demande même si elle est conseillée par son entourage », estime-t-elle.

   

Si Ya Awa a fait une sortie médiatique pour dénoncer les  agissements dans ce groupe, d’autres, à l’image de Pape Djibril Fall, ont tout simplement porté plainte. Mais Khadija dit ne pas avoir peur. “Je vais assumer pleinement sachant que je connais les risques et surtout le caracte?re des gens, rires”, lâche-t-elle tout de go!

Néanmoins, elle avoue avoir quelques remords en publiant certaines informations qu’elle juge  “choquantes ». « Quand je les reçois, je reste perturbée un long moment car c’est des gens que tu donnerais le Bon Dieu sans confessions. Mais, quand tu as les preuves, tu n’as juste plus rien à dire ».

Gestion du groupe et sources

Mariage de Lamine Samba, Omaro, Mbathio ou querelles entre célébrités. Des informations publiées dans le groupe avant qu’elles ne soient officielles.

« Je reçois les informations de manière anonyme, mais dans la plupart des cas, ce sont les proches des célébrités qui m’informent », renseigne Khadija.

Elle est aidée à la tâche par 4 autres personnes que sont « Salla, Nadoush , Antoinette et ma Soeur, Dieggou pousso ».

Pour terminer, Khadija fait savoir quand même, que le groupe pourrait être fermé un jour car, «rien n’est éternel ».

Elle avoue avoir « décidé de le faire il y a quelques temps mais les membres sont tellement accros, je rec?ois des messages de gens qui te supplient presque et ça fait chaud au coeur ».

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire