Sur Jeune Afrique, Ousmane Sonko assure qu’il ne rejoindra jamais Macky Sall et continue de rejeter le débat sur le statut de chef de l’opposition qui ne l’intéresse pas

Au sein d’une opposition désertée par certaines de ses têtes de ponte qui ont fini par rallier la mouvance présidentielle, Ousmane Sonko reste constant et acquiert de facto le statut d’opposant numéro 1. Malgré la fuite  d’alliés potentiels, le chef de file de Pastef garde le cap vers les échéances futures et déclare sur les colonnes de Jeune Afrique, être plus déterminé que jamais à tracer son propre sillon, loin des combines politiques qui dictent la vie politique sénégalaise. Ousmane Sonko n’entend jamais rallier la mouvance présidentielle et se répète « Nous laissons ces acteurs politiques pratiquer ces combinaisons, les combines, les calculs. Jamais vous n’entendrez dire que Ousmane Sonko et Pastef ont rejoint Macky Sall », jure le député qui assure que le pouvoir ne se négocie pas, pas plus qu’il ne s’offre sur un plateau d’argent. « Il se conquiert par le combat politique. C’est faire preuve de légèreté, voire de naïveté, de penser que vous arriverez un jour au pouvoir parce que vous avez négocié », répète-t-il..

Sur la question du statut de l’opposition laissé vacant par Idrissa Seck qui a rejoint les marrons prairies, Ousmane Sonko est sans équivoque : « notre position de principe n’a pas changé. Nous ne voyons aucune pertinence de désigner formellement un chef de l’opposition comme cela a fait l’objet de négociations entre certains opposants et le pouvoir. Nous ne sommes pas intéressés par ce statut inutile et budgétivore. Nous avons déjà suffisamment d’institutions inutiles au Sénégal, comme le Conseil économique social et environnemental et le Haut Conseil des collectivités territoriales qui ne servent à rien sinon à y caser des alliés politiques. Nous ne voulons être le chef de personne dans l’opposition ni que quiconque soit notre chef », clôt-il le débat.

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire