Super League: le projet loufoque définitivement enterrée depuis hier soir ?

Une nuit de mardi qui enterre bien des ambitions

Si la journée de dimanche a été considérée comme un tournant historique dans l’histoire du foot sur le moment, que dire de ce mardi soir ! En l’espace de quelques heures seulement, tous les clubs anglais se sont retirés de cette Super League, pour le plus grand bonheur des fans outre-Manche. Tout avait déjà commencé plus tôt dans la journée, quand plusieurs médias britanniques pour le moins sérieux commençaient à évoquer des doutes chez certaines de ces écuries de Premier League. Ces dernières estimaient que la forme finale du projet était bien différente de celle qui avait été discutée.

Dans le même temps, toujours chez nos amis anglais, la grogne commençait à monter aux alentours des stades. Des banderoles ont ainsi été déployées du côté d’Anfield, alors qu’à Stamford Bridge, des centaines de supporters ont entonné des chants contre ce projet polémique qui, contrairement à l’Espagne par exemple, n’a eu que très peu de partisans dès le départ. C’est d’ailleurs cette pression des fanbases des clubs impliqués qui a été le facteur clé de tous ces désistements. Peu à peu, les rumeurs se sont amplifiées : certains clubs anglais allaient quitter le projet.

Manchester City a mené la danse

C’est Manchester City qui a frappé en premier. Aux alentours de 22h30, l’écurie de Manchester publiait un communiqué plutôt clair : « Manchester City confirme avoir formellement lancé les procédures de retrait du groupe qui élabore des plans pour une Super League européenne ». Environ une heure plus tard, c’était au tour d’Arsenal, de Tottenham, de Manchester United et de Liverpool de suivre. Les Reds étaient pourtant annoncés comme club anglais le plus intéressé par ce projet, et jusqu’à l’officialisation du départ du club de la Mersey, les médias anglais expliquaient que les Liverpuldiens étaient encore dans le coup.

Enfin, c’est Chelsea qui a conclu le bal, enterrant cette Super League qui va avoir énormément de mal à se relever après le départ de la moitié de ses participants. Très vite, les fans et les médias n’ont pas hésité à réagir, présentant même les clubs anglais comme les sauveurs du foot. Des scènes de liesse avaient eu lieu autour des stades, avant même que la nouvelle ne soit officielle, quand on en était juste au stade de rumeurs. Toujours est-il qu’ils auraient reçu un joli chèque de l’Uefa pour se retirer de la compétition.

 

 

 

Footmercato

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire