Suicide du supposé complice de Boy Djinné: Seydi Gassama suspecte la Police

La presse entière s’est réveillée ce matin avec la mise à la Une de la nouvelle inquiétante de la mort par suicide de Abdou Faye, un des supposés complices de Boy Djinné. Ce prisonnier qui venait d’être cuisiné dans le cadre de l’évasion du célèbre fugitif, aurait été retrouvé mort dans les locaux du commissariat central de Dakar.

Un drame qui rappelle d’autres morts dans les geôles des polices sénégalaises dans des circonstances ambigües qui interpelle  Amnesty International/Section Sénégal. Le coordonateur national Seydi Gassama suspecte d’ailleurs la «responsabilité» de la police dans ce supposé suicide. 

«La responsabilité de la police est engagée et il faut enquêter pour faire la lumière sur les circonstances dans lesquelles cette personne a pu se suicider», s’est insurgé le patron d’Amnesty Sénégal sur les ondes de Igfm. 

Seydi Gassama rappelle les dispositions de la loi qui s’offre à la police : «Quelqu’un qui est  gardé à vue est censé être à la vue de la police qui doit non seulement le surveiller dans cette chambre de sûreté, mais elle doit aussi s’assurer qu’il n’y entre avec  aucun élément  qui puisse lui faire du mal, y compris de se suicider par pendaison.» 

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Ibrahima Diouf

Laisser un commentaire