PROCÈS DE LAMINE DIACK: L’ancien président de l’IAAF. 87 ans , à l’état de santé chancelante, se présente courageusement à la barre du tribunal judiciaire de Paris

C’est flanqué de ses avocats, que le sénégalais Lamine Diack, 87 ans, ancien président de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF) est arrivé à 07H30 au tribunal judiciaire de Paris, où il risque une peine jusqu’à dix ans de prison devant la 32e chambre correctionnelle, pour corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment en bande organisée.

« J’ai une très mauvaise audition (…) un état de santé assez compliqué (…) mais je suis là », a lancé en préambule, debout à la barre, l’homme aux cheveux blancs, lunettes fixées sur le nez à l’aide d’un épais élastique.

L’affaire avait précipité la chute de ce cacique du sport mondial aux mille vies, ancien sportif, puis politique, devenu le premier dirigeant non-européen de l’IAAF, (1999-2015), et désormais accusé par le parquet national financier d’avoir mis en place « une véritable organisation criminelle ».

A ses côtés, comparaissent l’un de ses anciens conseillers, l’avocat Habib Cissé, et l’ancien responsable du service antidopage de l’IAAF, Gabriel Dollé, jugés pour corruption passive.

TASSXIBAAR source AFP

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 9 =