Premier adjoint au maire de Dakar, Abass Fall défie le président Macky Sall: « tu ne révoqueras personne… »

Les menaces du Président de la République Macky Sall à la réception du cahier de doléances des syndicalistes, sur les recrutements de l’activiste Guy Marius Sagna et de l’ex-capitaine de la Gendarmerie, Seydina Oumar Toure faits par le maire de Dakar, Barthélémy Dias, continuent de secouer le landerneau politique. Cette phrase sans équivoque, « un maire ne peut pas faire ce qu’il veut. Il est soumis aux exigences de la loi et du règlement sinon il est révoqué. Tout recrutement, en dehors de l’organigramme mis en place, est nul et de nul effet », a suscité la réplique du premier adjoint au maire de la ville de Dakar. Sur sa page Facebook, Abass Fall de Pastef-Les patriotes a réagi, ce mercredi 4 mai, en défiant le président Macky Sall.
« Tu ne révoqueras personne
Macky Sall après avoir essayé d’effacer Dakar des collectivités territoriales, après avoir tenté en vain de nommer un maire pour Dakar, après avoir été battu à Dakar et toujours rongé par cette défaite cuisante qui frôle l’humiliation, tente désespérément de menacer et de façon non courageuse le maire Barthélémy Dias de révocation. Les Dakarois attendent avec impatience qu’il passe à l’acte. Cette 
souffrance tirée de cette défaite l’a rendu amer et il ne manque aucune occasion et de façon inconsciente de montrer sa rancœur. Il nous parle du respect des règles régissant les institutions, lui qui passe tout son temps à violer les règles institutionnelles, constitutionnelles et d’élégance républicaine. Macky Sall ne peut et ne doit aucunement nous donner des leçons en la matière. Ce qu’il refuse d’admettre, c’est que lui-même est sous révocation. L’acte le concernant a été déjà décrété et établi. Il ne reste que la signature finale du peuple qui se fera en 2024. Auparavant, la première étape sera celle des élections législatives du 31 juillet 2022 qui va consacrer définitivement le divorce entre le peuple et un président qui appartient au passé », a signé Abass Fall.
Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire