Pouvoir présidentiel: un navire en pleine tempête interne

 

 

La  sortie surprenante de l’ancienne présidente du Conseil économique, social et environnementale a jeté un gros coup de grisou à la majorité présidentielle. En retrait depuis sa mise à l’écart des affaires politiques, la phrase de Aminata Tall, signifiant que « notre démocratie sous Macky Sall a reculé », a retenti comme un jet de cocktail Molotov, aux multiples déflagrations. Quand l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise, Mankeur Ndiaye a applaudi, tout le monde a commencé à prendre au sérieux les affirmations de l’ancien maire de Diourbel. Et aussitôt, d’autres hommes du pouvoir tapis dams l’ombre se sont engouffrés dans la brèche et ont entrepris d’avertir  le président de la République.  Et mis une pression terrible sur le bateau de Benno Bokk Yaakar qui menace de prendre  l’eau.

La sortie hallucinante de l’ancien ministre Aminata Tall occupe les Unes de tous les quotidiens. Il faut dire que la responsable politique de l’Alliance pour la République (Apr) à Diourbel, n’a pas nuancé ses mots sur la situation politique nationale, quand elle s’est exprimée en marge d’une rencontre à Diourbel, où elle a craché ces mots cinglants : « Ces Législatives, vous pouvez les appeler comme vous voulez, mais ce ne sont pas des élections. Casser la logique des listes majoritaires et proportionnelles puis décréter que l’une ne compétira  qu’avec des suppléants et que l’autre ne le fera qu’avec des titulaires, ça n’existe nulle part dans le monde. Comment serait-il possible de remplacer des titulaires ou des suppléants en cas de décès ? Sur quelles lois se baserait-on dans ce cas ? Tout cela est dépourvu de toute logique élémentaire », s’est-elle interrogée.

Selon l’ancienne protégée de Wade, la démocratie « est en train d’être affaiblie, il faut donc que tout le monde s’y oppose ». Elle ne s’est pas arrêtée là et a ajouté. « Notre démocratie a reculé. Je ne peux pas parler de report mais cette élection est tout sauf une élection. ». Un changement de paradigme que d’aucuns ne comprend pas de la part de l’alliée de Macky Sall. Son ex dircab, Ameth Dieng, en a comme lecture, que son ex patronne « devient une opposante, à chaque fois qu’elle est en dehors du pouvoir ». Selon lui., c’est une tradition chez elle, pour l’avoir exercé avec succès, avec l’ancien président Abdoulaye Wade, lorsque les libéraux étaient au pouvoir.
Toujours en est-il que Aminata Tall marche dans la platebande de Yewwi askan wi qui conteste l’invalidation de sa liste nationale des titulaires. Elle s’est joint à leur lutte et secoue le camp présidentiel, même si elle est encore dans la même team.

Mankeur Ndiaye soutient Aminata Tall

Le soutien tout aussi inattendu et diplomatique du…diplomate Mankeur Ndiaye alourdit la note présidentielle. L’ancien ministre des Affaires étrangères a profité d’un tweet pour affoler la République: « Je viens de suivre la déclaration de ma sœur, femme d’Etat, Aminata Tall sur le processus électoral au Sénégal. Je salue sa lucidité et son courage politique et lui dis tout mon soutien. Travaillons pour les consensus pour la paix civile et des élections inclusives ».  Un test hallucinant du représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en République centrafricaine depuis mars dernier, qui a quitté la Minusca. Mankeur Ndiaye semble vouloir reprendre sa liberté de ton et d’esprit.

La lettre anonyme explosive pour le palais

Ce n’était pas suffisant quand des  personnalités du régime tapis dans l’ombre ont choisi l’anonymat pour dénoncer des partiques en cours au palais. Dans un texte intitulé « Législatives : L’homme de confiance de Macky qui souhaite la défaite de Bby », cette personne demande au chef de l’Etat de « surveiller ses arrières », indexant « un homme du Palais » « adepte des combines, complots en tous genres » qui a « si bien travaillé l’oreille du Président qu’il n’a rien vu venir, et quand il s’est rendu compte de l’étendue du désastre dans lequel il avait été entrainé, c’était hélas trop tard ». Il poursuit le « portrait non autorisé » de ce faucon.

« Cet homme désormais sur la sellette, est en train de préparer un coup d’éclat majeur avec toute la fourberie dont il est capable, et cette fois-ci, il joue sa survie au cœur du régime. Sa cible n’est personne d’autre que le Président Macky Sall himself… Le Président Macky Sall a décidé de nettoyer les écuries d’Augias. Et l’homme du Palais sait qu’il sera jeté avec la paille des étables. C’est donc dire qu’il n’a jamais été aussi dangereux que dos au mur : la coalition Bby est avertie ! « , conclue l’auteur de cette lettre anonyme.

 

 

TASSXIBAAR 

 

 

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire