PASTEF FACE AU PIEGE (Par Prof El Hadji Youssou Gningue€

Le parti, PASTEF,  devrait prendre très au sérieux l’avertissement inopiné du  ministre de l’intérieur Antoine DIOME.  SONKO et ses compagnons ne devraient pas entrer dans cette confrontation têtes baissées.

Cet avertissement peut cacher un piège. Une contribution financière et étrangère pourrait s’infiltrer dans les prochaines levées de fonds de PASTEF en tant qu’action commanditée par un des ennemis. Les ennemis sont multiples; certains intérêts internationaux, des adversaires politiques incluant des éléments du parti au pouvoir.

Dans le cadre de cet avertissement, un code involontaire est implicitement lancé aux ennemis de PASTEF. Ceux dont les intérêts sont menacés par l’érection du parti devraient tout faire pour s’engouffrer dans cette brèche. Leurs rôles seraient de contribuer sournoisement aux prochaines levées de fonds de PASTEF en tant qu’organismes étrangers. Ainsi, le piège est dûment établi et PASTEF doit éviter d’y tomber.

LA MEILLEURE STRATÉGIE DE PASTEF EST LA VIGILANCE.

D’autre part, PASTEF devrait reconnaitre ses véritables batailles car, les confrontations sans issue ne sont pas nécessaires.

LE MAIRE K. SALL AVAIT GAGNÉ LA BATAILLE DE LA PLACE DE L’INDÉPENDANCE MAIS, IL FUT ÉCARTÉ PAR EMPRISONNEMENT DE LA VÉRITABLE BATAILLE DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES.

Ceci ne veut pas dire qu’il faut abdiquer mais, plutôt prendre toutes ces précautions pour ne pas être en situation d’infraction.

QUE DIEU, LE TOUT PUISSANT, PROTEGE NOTRE CHER SÉNÉGAL

Prof. Youssou Gningue, Math & Computer Science Dep., Laurentian University, Canada

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire