PARRAINAGE, LE PARRAIN DE TOUS LES DANGERS (Par Pr El Hadj Youssou Gningue)

 

Les élections législatives du 31 Juillet 2022 vont s’effectuer sur une base juridiquement illégale. En effet, le maintien du parrainage dans le Code électoral est une flagrante « violation par le Président de l’UA » de la loi de la Cour de justice de la CEDEAO. Un acte de défiance vis-à-vis de la Cour de la CEDEAO !

QUAND ON FAIT APPEL À LA LOI, IL FAUT SAVOIR LA RESPECTER SOI-MÊME.

Pour obtenir le plus grand de nombre de parrains possibles, la coalition BBY a initié en son sein une « course » aux parrains. Le marché des parrains a induit un véritable terrain d’achat de conscience et de corruption. Ceci a empêché la candidature d’excellents candidats. Les listes de candidatures au nombre de 25 ont été réduites au nombre de huit.

LA COALITION GUEUM SA BOPP AVEC PLUS 200 ÉLECTEURS AUX LOCALES NE DEVRAIT PAS ÊTRE RETENUE PAR UN PARRAINAGE.

Un parrainage doit être un filtre de représentativité, mais pas un moyen de compétition ou d’empêcher des candidats.

La manière dont le parrainage est mené au Sénégal est anti constitutionnelle.

Le danger risque de venir du fait que la coalition BBY chercherait à gagner les élections, mais sur le papier plutôt que par le choix des électeurs. Malheureusement, leur liste n’était pas parfaite. Ce traitement favorable doublé de la suppression de liste risque d’instaurer le désordre.

Plutôt que de réfléchir sur des programmes pertinents de développement ou d’amélioration de la gestion des territoires, nous nous sommes enfermés dans un arrangement de listes, d’écritures de noms, de contestations, de recours et de surenchères concernant les listes et rejets de parrainages.

UNE ERREUR DE POSITIONNEMENT DE NOMS NE DOIT PAS ÊTRE LA SOURCE D’ÉLIMINATION DE TOUT UNE LISTE.

Les contentieux électoraux actuels empestent l´atmosphère sociale et politique. Ceci, combiné aux différentes crises sociales, risque de constituer une étincelle.

À mon avis, l’opposition devrait orienter ses actions vers des recours sur le plan national et international. D’ailleurs, elle devrait convaincre les pays tels que le Mali, la Guinée et le Burkina Faso à intégrer dans leurs défenses du 3 Juillet 2022 le fait que la CEDEAO fait la politique de l’autruche en ce qui concerne la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

POURQUOI, LA CEDEAO FERME LES YEUX QUAND MACKY SALL TRANGRESSE SES LOIS ?

Qu’Allah, swt, protège notre chère nation, le Sénégal

Youssou Gningue, Professeur Émérite en Mathématiques, ON, Canada

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire