Pape Bidji Sadji, un militant actif de l’Apr, pris la main dans le sac, pour escroquerie sur les deniers de la mutuelle de la gendarmerie, en s’appuyant sur des copies d’identité utilisées lors du parrainage présidentiel

La section de recherche de la gendarmerie vient de faire une importante prise, avec la mise sous écrous, d’un escroc particulier, en la personne du nommé Pape Bidji Sadji qui se proclame militant de l’Apr et leader du mouvement politique « Union pour vaincre ».

Selon le journal Libération qui a publié l’information, le quidam très actif lors du parrainage de la dernière Présidentielle, a utilisé des copies de pièces d’identité de militants, afin d’escroquer la mutuelle de la gendarmerie. Pris la main dans le sac par la Section de recherche, il a été écroué vendredi dernier, suite à l’ouverture d’une enquête judiciaire.

Pape Bidji Sadji n’est pas seul dans son coup, il a été assisté par la dame Ndeye Aita Samb, en compagnie de qui, il est visé pour escroquerie sur les deniers publics, faux et usages de faux au préjudice de la mutuelle des limiers.

Pour dérouler leur modus operandum, le couple de présumés escrocs, profitaient des opérations de vente de moutons organisées lors de la Tabaski, par la mutuelle, avec l’impression de bons à 90 000 Fcfa, le bon, pour établir des dossiers fictifs comprenant la copie d’un bulletin de solde, de carte d’identité et d’une attestation de service.

Le pot aux roses sera découvert par le centre financier de Peytavin qui a signalé des anomalies sur une vingtaine de dossiers. Les numéros de solde inscrits sur les bulletins ne correspondent pas aux identités des personnes ayant déposé les dossiers, et la mutuelle alertée, saisit la Section de recherche (Sr).

Ces derniers saisissent l’inspection de l’Éducation et de la Formation de Sangalkam, et après vérification, seul le nommé C.Tall est reconnu grâce à sa pièce d’identité et se nomme en réalité C.D.Tall, un enseignant à l’école de Niacoul Rab 2. Toutes les autres attestations se sont révélées fausses.

Apres investigations, les limiers coincent le nommé D.Ngom qui balance aussitôt Pape Bidji Sadji, un enseignant domicilié à Rufisque, comme le cerveau de cette opération . Ce dernier sera cueilli sans difficultés, et passe vite aux aveux durant sa garde à vue, et donne comme prétexte, des difficultés financières suite à une suspension de solde. L’idée de se procurer des bons de moutons à revendre, en utilisant de faux bulletins de solde et de fausses attestations, lui sera facilité par la nommée Ndeya Aita Samb, gérante de cyber qu’il a connue dans le cadre de ses activités politiques. Pour ce qui concerne les copies de pièces d’identité, le mis en cause avoue les avoir obtenues pendant les parrainages,  car étant militant de l’Apr, il remplissait les fiches des listes. Pape Bidji Sadji serait également un récidiviste déjà condamné à deux reprises pour abus de confiance et escroquerie.

 

 

 

TASSXIBAAR

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 16 =