Non versement des salaires de Guy Marius Sagna et Capitaine Seydina Touré: le ministre Oumar Guèye dément Barthélemy Dias et lui rejette la faute

 

Le ministre des Collectivités territoriales a vite corrigé le maire de Dakar qui a soutenu hier dans l’émission « Faram Facce » sur la Tfm que les salaires des agents municipaux ont été bloqués pour la simple raison que l’Etat ne digère pas le recrutement de Guy Marius Sagna et de l’ex capitaine Touré.

Oumar Gueye a été catégorique en commentant cette accusation de Barthélemy Dias: « Aucun salaire n’a été bloqué. Le principe de la libre administration des collectivités territoriales est un principe encadré par la loi à travers l’article 102 de la Constitution. C’est dans son dernier alinéa justement que l’article précise que cette liberté doit se faire dans le respect des lois et règlements ».
Pour se faire plus précis, le porte-parole du gouvernement avance : « Ce respect des lois et règlements veut que, s’il y a des décrets qui organisent les collectivités territoriales, que l’application soit respectés par tout le monde ». 
Le ministre des collectivités territoriales veut simplement dire que c’est le maire de Dakar qui ne respecte pas « l’organigramme type » prévu par les dispositions de l’administration territoriale. Par conséquent,  « si on recrute en dehors de l’organigramme type, aucun inspecteur du travail ne va viser ce contrat, aucun percepteur municipal ne va procéder au paiement ».
Le porte-parole du gouvernement rappelle qu’en démocratie « s’il y a une décision qui est prise, il faut la respecter » et nous dit inviter tout le monde à le respecter.
Pour ce qui est des conséquences d’une non autorisation de marche pour l’opposition, il avance que « c’est du ressort de l’autorité administrative d’autoriser ou pas une marche ».
Interpelé sur l’arrestation du maire de Sangalkam, il tente de dégager ses responsabilités même si son nom a été cité . « Pour ce qui s’est passé hier, je n’ai aucune responsabilité sur cela. D’après ce que j’en sais, c’est la Descos qui, après vérification, a constaté qu’il n’y avait pas d’autorisation, elle a fait ce qu’elle devait faire. J’ai autre chose à faire. Je ne suis pas dans cela. Étant très lié à cette zone, je ferais tout pour aider à son développement social et économique », insinue-t-il comme pour ironiser.

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire