Ndande: 7 paysans ont la double malchance de se faire escroquer et ensuite tabassés par un individu qu’ils ont confondu à leur bourreau Les

 

Les populations de Fass Boye, dans la région de Thiés ont failli assister à un drame, suite au lynchage en règle subi par cinq (5) paysans issus de la commune de Ndande, dans le département de Kébémer. Ces derniers étaient à la recherche d’un individu qui les avait roulé dans la farine, et ont échappé de peu à la mort certaine.

Tout a commencé, selon le récit de l’Observateur, lorsque ces individus ont entrepris la commercialisation de leurs productions agricoles d’oignons et de pommes de terre. Mis au parfum, un émigré s’approche de l’un d’eux pour lui faire une proposition alléchante à travers une commande de 1000 tonnes de pommes de terre. Une aubaine d’autant plus que le client s’est engagé à payer dès la livraison de la marchandise. C’est au nombre de sept (7) que les agriculteurs s’engagent et chargent 400 sacs de pommes de terre moyennant 2,8 millions de francs cfa à bord d’un camion, destination Dakar, où tout sera déchargé au marché de Thiaroye. L’émigré fait appel à son associé du nom de Ch.Mbaye et fond dans la nature. Ce dernier écoule à sa place toute la marchandise et remet 60 000 FCfa au chauffeur à qui il demande d’aller acheter du carburant en compagnie du représentant des paysans. Ce qu’ils font sans se douter de rien. Au retour, ils sont surpris de ne trouver personne sur les lieux, l’associé de l’émigré a disparu à son tour. Interpellés par les jeunes, les responsables du marché leur apprennent qu’en fait de Ch. Mbaye, leur dernier interlocuteur se nomme plutôt Mou. Mbaye, et ils se rendent tardivement compte qu’ils ont été bernés par des escrocs. Les recherches sont aussitôt entreprises pour retrouver le premier qui leurbavait déclaré se nommer Chérif Der, un nom porté par un émigré qui habite Ndande. Les paysans et leurs deux amis qui ont rebroussé chemin, se transportent vite vers le domicile de cet expatrié où ils tombent sur un vieil homme. Après salamalecs et explications, le patriarche les fait patienter et part câbler son fils, le véritable Chérif Der qui se trouve en Italie. Ce dernier conseille à son père de faire preuve de prudence et lui fait croire qu’il pourrait être en présence de bandits. Le vieil homme ameute aussitôt le voisinage avec des cris d’au voleur, et ll est rejoint par les voisins qui tabassent copieusement les paysans pris pour des agresseurs.

N’eut-ce été l’intervention prompte des gendarmes appelés à leur rescousse, les paysans séquestrés allaient subir le pire. Le prophète de la maison sera finalement arrêté pour le délit de séquestration, mise en danger de la vie d’autrui et menace de mort. Un autre jeune du village armé d’un bâton, sera arrêté pour opposition vive à l’intervention des gendarmes, sera également interpellé, et rejoint le vieux en prévention où ils seront déférés vendredi au parquet de Louga.

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire