Mouhamadou Bamba Ndiaye, l’hommage de ses “frères d’armes” du Jamra

MEMBRE-FONDATEUR de JAMRA, Mouhamadou Bamba Ndiaye était de tous les combats, même s’il se plaisait à dire à ses “frères d’arme”, Imam Massamba Diop et Abdou Latif Guèye, que, compte tenu de ses multiples charges, son “militantiste” ne pourra se circonscrire que dans un modeste rôle de “Conseiller”.

AVEC UNE DÉBORDANTE générosité d’âme, “doyen Bamba”, comme nous l’appelions affectueusement à JAMRA, nous exprimait d’autorité ses “amendements”, lorsqu’il lui arrivait de ne pas partager une position de JAMRA sur un sujet d’intérêt national. Comme lors de notre exigeance de transparence dans les attributions de nos concessions pétrolières et gazière.

ESTIMANT la posture de JAMRA “trop tranchée”, le doyen Bamba Ndiaye, joignant l’acte à la parole, convia JAMRA, ce 02 juillet 2019 (photo), au Centre international Abdou Diouf de Diamniadio, au 1er Atelier de mise en oeuvre de la loi sur le “contenu local”, dans le secteur du pétrole et du gaz, consécutivement à l’adoption, par l’Assemblée nationale, du Nouveau Code Pétrolier.

OCCASION pour le Comité d’orientation stratégique Pétro-Gaz (COSPG) d’administrer la preuve de la “démocratisation que ses instances”, en accueillant en son sein l’opposition politique et la société civile, qui auront désormais un droit de regard sur la gouvernance de nos ressources naturelles.

HOMME MULTIDIMENSIONNEL, le doyen Bamba Ndiaye avait fait un sacerdoce son implication personnellement dans de nobles démarches de “réconciliation des Sénégalais avec eux-mêmes”.

LA HUMMAH perd un fervent militant du dialogue inter-confrérique et de la Cause Palestinienne.

QUE JANATUL FIRDAWS soit sa demeure éternelle (M.M.G.)

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 7 =