Mauvaise qualité de pelouse du stade Lat Dior de Thiés: l’entrepreneur gagnant de la réfection, n’est pas un spécialiste en espaces verts

Le champ de patates du stade Léopold Sédar Senghor fait des émules avec la nouvelle pelouse du stade Lat Dior qui n’a changé d’aucun iota et garde le même gazon hétéroclite, malgré le coup de gueule récent. à la sortir d’un match international de Sadio Mané. Et comme par hasard, c’est toujours avec le même entrepreneur. De quoi se poser des questions.

Le Sénégal semble être en manque de spécialistes en gazon naturel ? Nos stades souffrent toujours de la même qualité défectueuse en pelouses malgré moult investissements. La nouvelle de la réhabilitation du stade de Thiès, faisait espérer une évolution dans ce domaine, surtout que les autorités, en particulier le le ministre des Sports, était acquis à l’idée de mettre en place une seconde pelouse naturelle au Sénégal, après celle du stade Senghor, et les travaux de réhabilitation avaient été lancés  en grande pompe par le Premier ministre en 2015.

Mais hélas, quatre ans plus tard, le constat est alarmant. A Lat Dior on a droit surtout à une pelouse jaunâtre, mal nivelée et ne permettant pas une circulation normale de la balle. Les 22 acteurs du dernier match Sénégal-Madagascar ont subi la rigueur avec une surface de jeu où il était difficile de bien tenir la balle et de poser un jeu fluide.
Le coup de gueule de Sadio Mané sur le gazon de Lat Dior

Ceci avait déclenché un coup de gueule épique de  Sadio Mané à la fin du match. «On est content du résultat (3-0), même si ce n’est pas notre meilleur match, mais l’essentiel était de gagner, de prendre les trois points. Mais faut dire que l’état du terrain n’était pas vraiment bien. Un pays comme le Sénégal, il faut qu’on essaye d’améliorer les terrains de foot pour qu’on puisse s’épanouir », a pesté le meneur de jeu des Lions devant les journalistes. Une déclaration qui a retenti comme un coup de tonnerre dans les oreilles de ceux qui pensaient à vue d’œil que le Sénégal avait… enfin trouvé une pelouse en gazon naturel de qualité.
Exemple à suivre : la pelouse de Génération Foot
Un spécialiste en espaces verts et ingénieur-paysagiste a défini les contours d’une bonne pelouse.  «Un joueur ne peut évaluer la qualité d’une pelouse que s’il y joue un match plein. Même lors des entraînements, on ne peut en avoir une idée précise. C’est donc après avoir joué le Madagascar qu’ils se sont rendu compte qu’en fait, la pelouse n’est pas au point. C’est ce qui explique le coup de gueule de Sadio Mané qui avait du mal à maîtriser la balle à cause d’un mauvais nivellement de la pelouse», souligne l’interlocuteur du journal Le Quotidien. Quid de la couleur jaunâtre du gazon de Thiès ? «Quand vous voyez une telle couleur, c’est parce qu’il y a un problème de conception. Pour être précis, il y a carence en éléments nutritifs. En clair, il n’y a pas, entre autres, assez de terreau. Et certains pour masquer cette insuffisance, font accélérer l’arrosage. Mais ça ne marche pas. Et la preuve est là.»

Mbaye Faye n’est pas un spécialiste en espaces verts
Revenant sur le mauvais nivellement, le paysagiste explique que «si une pelouse est mal nivelée c’est parce qu’on n’a pas utilisé un matériel de roulage bien adapté. D’ailleurs quand le roulage est bien fait, on vous dit que vous avez une pelouse à «un niveau billard». Pour étayer ses explications, l’ingénieur  donne en exemple le gazon de l’équipe de Déni Biram Ndao. «Regardez la pelouse de Génération Foot. Si on ne peut pas avoir une telle pelouse à Lat Dior ou à Léopold Senghor c’est parce qu’il y a problème par rapport surtout à celui à qui on a confié les travaux. C’est aussi simple que ça», souligne-t-il. Il se veut plus clair : «Il faut qu’on se dise la vérité : Mbaye Faye n’est pas un spécialiste en espaces verts. Il fait de la sous-traitance. Et avec une telle méthode, ce n’est pas possible d’avoir un gazon naturel de qualité car vous ne pouvez pas maîtriser tous les paramètres.»

En témoigne la pelouse du stade Léopold Senghor qui est devenu un vrai champ de patates, là où Mbaye Faye parlait de «la meilleure pelouse d’Afrique». Avec celle de Lat Dior qui fait aussi débat, on peut dire que l’entrepreneur attitré du ministère des Sports a complètement raté la bataille du gazon nature.

SOURCE LE QUOTIDIEN

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire