Matar Ba impute au défunt régime de Wade l’humiliante non homologation de nos stades

La polémique sur la non homologation des stades sénégalais par la Fifa, n’a pas fini d’indisposer le monde du football national.  Une situation de quasi honte et de ridicule pour un pays classé première africaine par l’instance du football international, que le ministre des Sports Matar Ba invité hier au journal du 20h de la Rts, tentant d’en donner des justifications, fait porter le chapeau au régime défunt d’Abdoulaye Wade. 
 
“Il faut comprendre que l’héritage est lourd. Nous avons hérité d’un pays qui n’avait pas d’infrastructures sportives suffisantes. Il y avait le stade Léopold Sédar Senghor, mais ce n’était pas suffisant”, a raisonné Matar Ba.
 
Le ministre qui reconnaît avoir vu à temps les germes de cette humiliation, assure avoir alerté sur le fait que le Sénégal allait traverser une période sensible. Car, il fallait fermer le seul stade international du Sénégal.
 
Ayant toujours bon dos, la pandémie de Covid-19 a été également agitée par Matar Ba comme argument. “La Chine a été le premier pays a être  frappé par la Covid-19. Le travail a été arrêté », ose comparer le patron des sports sénégalais, qui se projette déjà dans quelques mois, quand le Sénégal pourra se gargariser d’avoir le stade le plus moderne de la sous-région, pour ne pas dire du continent.
TASSXIBAAR
Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire