Marie-Louise Diaw, nouvelle épouse de Pape Abdou Cissé, un penchant prononcé pour les les footballeurs de l’ancienne Top modèle

 

Un événement heureux a enflammé la toile ce week-end avec le mariage en grande pompe de l’international de football Pape Abdou Cissé qui a épousé le mannequin de renom Marie-Louise Diaw. La nouvelle mariée a électrisé les réseaux sociaux, en apparaissant sous les traits d’une princesse hindoue dans une tenue et des apparats qui rappellent les actrices de film made in Bombay. Un éclat lumineux, le regard étincelant, le cou et les bras bardé de bijoux en or, une revanche sur le passé récent pour cette reine des podiums, à qui son prince charmant Pape Abdou Cissé Lo a offert deux véhicules de luxe, des bijoux en or, rien que pour la cérémonie traditionnelle et et religieuse. Tout ceci en attendant là grande réception prévue en mai prochain pour une belle femme qui semble avoir un penchant pour les footballeurs.

En effet, le défenseur champion d’Afrique n’est pas le premier footballeur dans la vie de la première dauphine de l’élection Miss Dakar 2012.

Avant le joueur de Galatasaray, Marie-Louis Diaw avait connu deux autres footballeurs. Selon L’Observateur, qui donne l’information dans son édition de ce jeudi, elle avait épousé un joueur sénégalais qui évoluait au Qatar. En tant que deuxième femme de ce dernier, il s’installe avec lui dans ce pays du Golfe.

Six mois plus tard, Marie-Louise Diaw divorce. Elle portait une petite fille qui naîtra plus tard à son retour à Dakar.

Cette page tournée, la jeune dame se tourne vers l’ancien international Babacar Guèye, passé par le FC Metz. La relation n’aboutira pas au mariage. Elle finira même en eau de boudin. À cause d’une amie de Marie-Louise Diaw, Racky Aïdara, qui deviendra l’épouse de… Babacar Guèye et qui provoquera un esclandre entre les deux femmes qui s’étaient écorchées gravement à travers des audios virales. L’ancienne voilée (si si !, elle maîtrise le Coran appris dans un Daara, et a porté le voile de enfance jusqu’à son adolescence) se tirera de cet épisode humiliant en se retirant de la vie publique. Jusqu’à sa rencontre, deux
ans plus tard avec Pape Abdou Cissé. Cette fois, semble la bonne. Le bon coup du destin ? L’avenir nous le dira !

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire