Manifestation interdite pour la libération de COD: les jeunes volontaires subissent une « bavure policière »

 

Les jeunes qui ont bravé l’interdiction de l’autorité préfectorale en marchant pour la libération de Cheikh Oumar Diagne, se sont heurtés à la violence des forces de l’ordre qui ont procédé a plusieurs arrestations parmi eux, 23 au total dont des blessés qui sont évacués à l’hôpital.

Sur sa page Facebook, l’avocat Me Khoureychi Ba a résumé la situation.  » Au Commissariat de la Médina (dans le violon duquel se trouvent 13 interpellés), l’autorité, en l’occurrence le nouveau commissaire SARR, a ordonné sur notre demande le transfert de Mohamed S. Diallo, blessé au moment de son évacuation, à l’hôpital Abass NDao voisin » écrit l’avocat. Il ajoute que  » Beyna Gueye légèrement secoué pour s’être interposé en faveur de son camarade Fallou qui était malmené par un petit groupe de policiers, est également en attente de consultation médicale mais pour le moment son état de santé n’est vraiment pas préoccupant.

Les 10 autres interpellés dans le ressort territorial du Point E et qui avaient été entassés, depuis l’après-midi, dans le panier à salade garé dans l’enceinte de la Médina, viennent d’être conduits audit commissariat du Point E ». Le célèbre avocat a notifié qu’en outre, « Aucune décision n’a encore été prise, s’agissant du sort réservé à ces 23 compatriotes arrêtés semble-t-il pour avoir bravé l’arrêté préfectoral d’interdiction de leur marche pacifique pour la libération de Oumar Diagne dit Cheikh et d’autres citoyens détenus…’

 

 

TASSXIBAAR 

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire