L’intolérance du féminisme intégriste est intolérante (Adama SADIO)

Dans le mouvement féministe sénégalais, on y trouve de vaillants, pertinents et modérés combattants des droits de la femme. Malheureusement, il est parasité par des extrémistes qui, à l’image des trotskistes, infiltrent, manipulent, déroulent et desservent vachement la noble cause des féministes.
Ce féminisme intégriste se caractérise par un manichéisme indigne de la démocratie. Toute voix discordante au projet de société qu’il défend est qualifiée de misogyne, rétrograde ou promoteur de la culture du viol. Il prétend détenir le monopole de l’amour pour la femme. Cet intégrisme voit en la société sénégalaise l’enfer de la femme et en l’homme sénégalais son bourreau. Même les femmes ne partageant pas leur avis ne sont pas épargnées de leur intolérance. Tous ceux qui ne pensent comme eux sont dans l’axe du MAL. Ce féminisme intégriste cache mal, d’ailleurs, une misandrie et un regard vil sur les valeurs de la société sénégalaise.
C’est de l’extrémisme d’un mauvais goût auquel le peuple sénégalais, heureusement, n’a jamais adhéré. Cette pensée unique rampante avance sous camouflage de l’honorable lutte de protection et de promotion des droits de la femme. Souffrez de la contradiction ou prenez de l’acide bien glacé.
ADAMA SADIO
Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Ibrahima Diouf

Laisser un commentaire