LES PIROGUES DE LA HONTE (Pape Fall, Rewmi)

Mes amis espagnols des îles Canaries me reviennent avec des informations honteuses .Les milliers de jeunes sénégalais sont parqués dans les cours des hotels et au Golf Club de Maspalomas parce que les autorités sont désemparées face aux centaines de pirogues qui leur parviennent du Sénégal chaque jour .

Unanimement les espagnols dénotent le paradoxe d’un pays prochainement pétrolier et gaz à qui ses fils décampent comme des sauterelles dans une île touchée économiquement par la pandémie du COVID 19 .

Et pourtant un programme économique dit FRONTEX avait été lancé pour stopper le phénomène de l’immigration clandestine à partir des pays d’origines d’Afrique Subsaharienne .
15 ans depuis aucune évaluation n’a été faite sur ce programme .

La communication autour du pétrole et du gaz du Sénégal devait tourner autour de la conscientisation de nos jeunes à rester disponibles pour servir le Sénégal.Le Chef de l’état doit monter au créneau pour rassurer les jeunes qu’ils peuvent compter sur nos ressources naturelles pour s’épanouir économiquement.

Les milliers de métiers qui gravitent autour de nos ressources naturelles ( conditionnement – transport – stockage – distribution etc ) peuvent absorber le taux de chômage qui fait débat aujourd’hui.

Il faudra changer de paradigme en évacuant l’imagination populaire selon laquelle nos ressources naturelles ont été dilapidées .
La manne pétrolière et gazière est incommensurable et c’est le phénomène contraire qui devrait se produire .

La majorité des jeunes nous viennent des zones côtières qui renferment l’essentiel de nos puits de pétrole et de gaz.

Il fallait d’emblée s’appesantir sur le CONTENU LOCAL prévu dans les contrats de concession et donner à ses zones l’image d’un pôle d’attraction économique pour rassurer les habitants qui pour la plupart vivent de la pêche.

Normalement Saint-Louis , Rufisque et Kayar devaient être envahis par les multinationales et les Tours Operators pour préparer l’exploitation du pétrole et du gaz .
Il faut par tous les moyens convaincre ces jeunes à retourner et jouir de leurs ressources naturelles .

Les espagnols n’ont plus aucune compassion pour nos jeunes émigrés clandestins parce qu’ils savent que le Sénégal n’est plus un pays pauvre .Au contraire ce phénomène peut être de mouvements de révolte de leur part .

L’heure est grave .L’État du Sénégal a l’obligation de solutionner ce fléau ne serait-ce que pour l’image de notre pays .

D’ici les prochains jours
je me rendrais aux Iles Canaries pour me solidariser avec mes jeunes frères mais je voudrais tant leur apporter le message du président de la République assimilable à celui de Wade le 03 Avril 2000 au stade Léopold Sedar SENGHOR :” LA DISPONIBILITÉ DE MA JEUNESSE VAUT MIEUX QUE LES MILLIARDS VENANT DE L’EXTÉRIEUR ”

Votre serviteur
Pape Fall
REWMI

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =