Les danseurs « impactés de la Covid-19 » rejettent les 50 millions attribués par l’État et réclament 1 milliard FCfa.

Mais pour qui de prennent les danseurs, ces pittoresques saltimbanques qui osent faire la fine bouche, prenant le pas des griots, en rejetant les 50 millions à eux attribués par l’État qui se trompe de priorités dans un pays traversé de long en large par la crise de la Covid-19.

En se regroupant autour d’une association de défense de leurs soit disant droits, ces hommes et femmes qui ont choisi de sauter pour égayer la galerie, trouvent insuffisante la somme qui leur a été allouée, pour les sortir du gouffre dans lequel ils ont été précipités par la crise.

Dans leur folie revendicative, ils se répètent: « Nous avons mis en place ce mouvement pour réclamer nos droits en tant qu’artistes impactés de la Covid 19. Au Sénégal, les bonnes volontés font souvent des téléthon pour aider les artistes et cela doit cesser…”, acte Pape Ndiaye, l’un des meneurs de la bande qui renchérit et réclame la cagnotte : “Pour les 50 millions, je demande aux danseurs de le mettre dans un compte afin d’aider ceux qui en ont besoin parmi nous. Mais,  nous ne pouvons pas nous partager cette somme à moins que le Président l’augmente jusqu’à 1 milliard…”

TASSXIBAAR

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 24 =