Le service de communication de la Présidence du Mali dément les propos musclés tenus par le président de la République IBK à l’encontre de l’Imam Dicko, lors du sommet extraordinaire de la Cedeao

C’est un véritable coup de théâtre qui est venu du service de communication de la Présidence du Mali, qui entend absoudre le président de la République Ibrahima Boubacar Keïta, suite à ses propos particulièrement durs tenus sur l’Imam Dicko, et relatés notamment par le correspondant de Rfi qui au sommet extraordinaire par visioconférence de la Cedeao sur la situation au Mali.

Par le biais d’un communiqué laconique, la Présidence du Mali lave l’honneur de IBK, et parle de « déclarations entièrement fantaisistes dudit correspondant d’une radio étrangère ».

Communiqué de la Présidence

Le correspondant d’une radio étrangère en poste dans une capitale d’un État membre de la Cedeao prête au Président Ibrahim Boubacar Keita des propos musclés contre l’imam Dicko lors du Sommet extraordinaire tenu ce 27 juillet 2020 sur la crise malienne. Les déclarations dudit correspondant sont entièrement fantaisistes.

 

TASSXIBAAR

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =