Le secret qui lie le commando « Force spéciale » arrêté par les limiers et le célèbre activiste Akhenaton

La manifestation réprimée du 8 juin dernier a, en plus des trois morts enregistrés, révélé, du moins, c’est ce que les autorités laissent entendre, l’arrestation de membres d’une « Force spéciale». Ce commando de onze 11)  jeunes arrêtés, est accusé d’avoir tenté d’installer le chaos à Dakar en marge de la manifestation interdite du Yewwi Askan Wi, vendredi dernier.

C’est entre jeudi dernier et hier, mercredi, que les enquêteurs de la police viennent, selon L’Observateur de ce jour, d’établir le lien entre les mis en cause et Ousseynou Seck alias Akhetanon.

Ce jeune activiste est célèbre  pour ses directs incendiaires sur les réseaux sociaux contre le régime de Macky Sall. D’après le journal du Groupe Futurs Média, Akhetanon serait le financier du commando.

«Le 19 juin, à 20 heures, Pape Ousmane Seck (grand-frère de Akhetanon) et Abdoul Aziz Niang ont été interpellés à la plage de la BCEAO. Selon les renseignements, ils faisaient partie des organisateurs des émeutes du mois de mars 2021, souligne les policiers dans leur rapport consulté par L’Observateur. Ils financent aussi les activités après avoir reçu des fonds provenant de Akhenaton et de Max Kilumati, établis en Europe.»

La même source rapporte que l’une des onze personnes arrêtées, Mor Guèye, qui aurait pris part à l’attaque du poste de la Senelec situé à la sortie 10 de l’Autoroute à péage, en a rajouté une couche. Il aurait déclaré qu’après avoir jeté un cocktail Molotov sur le bâtiment cible, son complice présumé, Doun Khaf, «a rendu compte au prénommé Akhenaton alias Commando Cojak», commanditaire de l’attaque, selon son témoignage.

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire