Le rappeur “Dof Ndeye” retrouve les portes de la prison, cette fois-ci pour détention illégale d’armes, menace de violence et voies de fait

 

Sa vidéo virale où on le voit en parfaite communion avec sa mère, une malade mentale, avait particulièrement ému la toile, et le faire monter dans le commun des personnalités du hip hop, mais voilà que le rappeur “Doff Ndeye” retombe dans ses travers, en se distinguant de la pire des manières, de surcroît à domicile. Selon la publication du journal L’Observateur, le rappeur atypique, de son vrai nom Alassane Diallo, a été jugé hier au Tribunal des flagrants délits pour une incompréhensible histoire familiale. Il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, le 12 juillet passé, pour détention illégale d’arme, de menace de violence et voie de fait. Son dossier a été renvoyé le 23 juillet prochain en l’absence de son oncle Al Hassane Diallo, à l’origine se son arrestation le 11 juillet par la police de Grand Yoff, avec une plainte déposée suite à une altercation entre eux deux.

Revenant sur le déroulement des faits, la plainte stipule que le rappeur “Doff Ndeye” avait accusé son frère Achibou Diallo de lui avoir piqué la somme de 7500 Fcfa de son portefeuille, le matin du 11 juillet dernier. Devant l’absence de ce dernier parti au boulot, Alassane Diallo alias “Doff Ndeye” va brûler les deux pantalons de son frère avant de menacer de brûler la maison familiale. C’est là qu’est intervenu son oncle pour le raisonner. Mal lui en prit, “Doff Ndeye” va déverser sa colère noire sur lui et dégainer une arme à feu qu’il appuie pour faire des tirs de sommation en l’air. L’intervention de son propre père va le calmer et éviter le pire.

Mis au parfum, les éléments du commissaire Sarr de la police de Grand Yoff se transportent dans les lieux pour débarquer “Doff Ndeye” qui va nier en vain. Une perquisition de sa chambre permettra aux limiers de retrouver un paquet contenant dix (10) cartouches de cinq (5) millimètres découvert sous le lit, dans la chambre de son père Amadou Tidiane Diallo qui désigne son fils comme étant celui qui les y a dissimulés.

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Mamadou Niang

Laisser un commentaire