Le procureur de la République entend renvoyer Thione Seck en prison pour 5 ans et lui réclame 10 millions FCfa en guise d’amendes

Le chanteur Thione  Seck n’est pas encore au bout de ses peines dans l’histoire des faux billets qui le poursuit depuis quelques années. Relaxé dans cette affaire en première instance, avec son complice et co-accusé Alaye Djité, le père de Wally Seck a été rattrapé par le Parquet non satisfait de la sentence de procédure nulle pour violation de l’article 5 du règlement intérieur de l’UEMOA qui institue la présence de l’avocat dès les premières heures de l’interpellation, rendue il y a quelques mois par le juge Maguette Diagne de la deuxième chambre correctionnelle. Le procureur de la République qui vient de l’entendre requiert une peine 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 10 millions F CFA à son encontre, après avoir repris les débats la Cour d’appel ce matin.

L’artiste chanteur a pourtant tout fait pour convaincre le juge de son innocence dans cette affaire qui alimente les choux gras. Il continue de nier connaitre le contenu du sac de faux billets qu’on lui avait remis et remet en cause  les accusations  « Je ne savais pas que c’était de faux billets. Si j’avais la certitude que c’était des faux billets, je ne comparaitrais pas devant cette juridiction. Ce sont des plastiques et des Kleenex. Je n’ai dit que la vérité dans cette affaire », s’est défendu le Faramarene père à la barre.

Pour se faire plus convaincant, Thione revient sur l’historique de l’argent: « J’ai des contrats standard à l’international. Cet argent m’a été remis pour 105 concerts que je devais jouer à l’international. C’est un promoteur gambien qui me l’a remis. Par respect et par dignité je n’ai pas voulu ouvrir le sac parce que nous n’avions pas encore signé le contrat. Je réitère en disant que je me suis battu pour en arriver là où je suis. Ce n’est pas au crépuscule de ma carrière que je vais faire des choses qui ternissent mon image. Je suis quelqu’un qui, dans ses musiques, a toujours véhiculé des messages éducatifs dans ses tubes. Ce n’est pas à mon âge que je vais me lancer dans ces choses qui ne m’honorent pas et qui ne ternissent mon image ».

Néanmoins, le maitre des poursuites pas convaincu de ces dénégations systématiques, revendique les faits qui lui sont imputés et ne souffrent d’aucune contestation. Il estime même que l’économie de notre pays pouvait en souffrir à jamais. De ce fait, le juge requiert 5 ans de prison ferme contre Thione Seck. En sus d’une amende de 10 millions de francs Cfa. Ce, après qu’il a demandé la disqualification des faits en détention et mis en circulation de faux billets de banques.

 

TASSXIBAAR

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 16 =