Le Pr Issa Sall du Pur rattrapé par une sordide affaire de violences conjugales et traîné au parquet par son épouse

 

Sales temps pour les leader politiques de l’opposition. Alors que l’affaire de viols présumés continue de menacer l’avenir politique du leader de Pastef, Ousmane Sonko, un autre candidat malheureux de la dernière présidentielle de 2019, le Pr Issa Sall du Pur, est également rattrapé par une histoire de femme. Le député et révélation de ces joutes électorales, est attrait au tribunal par sa propre femme, avec qui il est en instance de divorce depuis le mois de juin dernier.

Devant la barre du Tribunal de Dakar, la dame Ramatoulaye Diallo a fait des révélations explosives sur le traitement que lui aurait infligé le professeur d’université et homme politique.

Selon les informations livrées par l’Observateur, c’est Issa Sall lui-même qui a introduit la demande de divorce au motif d’incompatibilités d’humeur. Ce que la dame va nier tout en dénonçant la procédure qu’elle considère comme “injustifiée et abusive, voire vexatoire”. Tout de go, Ramatoulaye réclame que le divorce soit prononcé aux torts et griefs exclusifs de son mari, et révèle aux juges ahuris, que le professeur exerce à son endroit de « mauvais traitements et violence ».  Ce qui rend impossible selon elle, la poursuite de leur relation conjugale.

Le professeur Issa Sall aura la possibilité, lors de son prochain face-à-face avec le juge, d’apporter des réponses à ces accusations graves aux conséquences incommensurables.

Des proches du couple approchés par l’Observateur, racontent que c’est le 25 septembre 2008, que l’universitaire et homme politique a épousé Ramatoulaye Diallo avec qui ils ont deux enfants de huit et cinq ans, mais traversent depuis des zones d’ombre qui leur coûtent une séparation de corps.

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire