Le mouvement des étudiants de l’Apr vole au secours de leur leader Aliou Sall accusé d’être derrière les violences universitaires, adoube le président Macky Sall et se défoule sur Sonko et les étudiants pastéfiens

« D’emblée nous, Mouvement des Elèves et Etudiants Républicains de Guediawaye (MEER-Guediawaye), tenons à saluer les nombreux efforts que  Son Excellence Monsieur Macky SALL a consentis pour la mobilisation de tous les moyens nécessaires dans le cadre de la lutte contre la covid19 avec l’acquisition récemment de 200 000 doses de vaccins permettant ainsi au Sénégal d’être le sixième pays au niveau africain à se doter du vaccin anti-covid.

Au moment où le Chef de l’Etat appelle toutes les forces vives de la nation à une adhésion totale à la stratégie nationale de vaccination, nous apprenons avec stupéfaction et consternation les accusions fallacieuses et sans fondements des étudiants de Pastef /UCAD à l’encontre de Monsieur Aliou SALL, premier magistrat de la ville de Guédiawaye.

Le Maire de Guédiawaye est un homme intègre, travailleur qui a d’autres préoccupations que d’inciter des étudiants à la violence.

Nous rappelons à l’opinion nationale et internationale que Monsieur Aliou SALL, Président de l’Association des Maires du Sénégal (AMS) qui s’est investi pour mission l’effectivité de la territorialisation des politiques publiques pourrait rencontrer n’importe lequel de ses hommes homologues Maires dans le cadre de ses activités courantes.

A cet effet, le MEER Départemental de Guédiawaye condamne jusqu’à la dernière énergie ses mauvaises accusations visant à ternir l’image d’un citoyen bâtisseur.

Chers Pastéfiens, sachez qu’à vouloir coute que coute nager dans une illusion puérile de toute puissance générationnelle, vous finissez par se noyer.

La violence à ceux qui la connaissent !

Qui avait appelé à un soulèvement populaire ?  Le passage de votre « Lit d’heure » de salon de massage Ousmane SONKO à l’Université Cheikh Anta Diop de DAKAR en dit long.

Nous, MEER Guédiawaye, exigeons l’arrêt immédiat des acharnements répétitifs sur d’honnêtes citoyens. Quand est-ce que vous allez comprendre que la confiance des Sénégalaises et Sénégalais ne se gagne pas par des campagnes de dénigrements, de calomnies et d’injures ?

Force est de constater que depuis l’acquisition malheureuse de leur récépissé,  le parti PASTEF tout comme le Sieur Ousmane SONKO s’inscrivent toujours dans des opérations de divertissement et manipulation de l’opinion. D’ailleurs, votre campagne de victimisation ne passera pas et ne clamera en rien l’innocence de votre Chef de « gang » Ousmane SONKO accusé de menaces de mort  et de viol par Madame Adji SARR.

La Transposition du débat ne passera pas !

En votre point de presse, vous les « Sonkolaits » devriez inviter Ousmane SONKO à répondre à la Justice, seule juridiction habilitée à apporter la lumière sur cette affaire de mœurs qui secoue l’actualité.

Pour finir, nous faisons appel à nos Compatriotes de se joindre à l’appel du Président de la République pour une parfaite campagne de vaccination anti-COVID seule arme nécessaire pour éliminer le virus et sauver des vies. »

Le Coordonnateur du MEER-Guédiawaye Adama Marie DIOUF

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire