L’ancien directeur de l’Ansd, Sogué Diarisso prône le recours à l’armée pour pour lutter contre la Covid-19

Face à la montée de la troisième vague de Covid-19 qui fait des ravages et menace de rupture le système sanitaire national, l’économiste et ancien directeur de l’agence nationale de la statistique et de la démographie qui était l’invité du Grand Jury du dimanche sur Itv, prône le recours à une équipe pluridisciplinaire pilotée par l’armée pour une lutte plus efficace.  Sogué Diarisso qui a répondu aux questions de Mamoudou Ibra Kane, considère que « nous sommes face à une attaque bactériologique », et disqualifie par conséquent, le ministère de la Santé pour la gestion de la situation. De son avis la rigueur et l’endurance que nécessitent cette lutte contre le virus, ne se retrouvent que dans les forces armées. « Il faudrait impliquer l’armée, parce qu’une attaque bactériologique, ce n’est pas le ministère de la Santé qui va y faire face. Ce n’est pas une affaire de bactériologie, mais il faudrait la traiter comme telle. Une épidémie qui ne s’arrête pas avec des variants 1, 2, 3, etc. L’armée, ce sont des gens rigoureux. Ils auraient fait tout de suite l’état de la situation. Ce que le ministère de la Santé n’a pas encore fait », a-t-il argumenté.

L’ingénieur-statisticien-économiste qui a bien analysé les chiffres donnés au quotidien sur l’état des contaminations, critique les responsables de la santé qui selon lui n’ont pas une vision globale de la situation de la pandémie. « Si c’était l’armée, la première chose qu’elle aurait faite, c’est de faire l’état des lieux. Aujourd’hui, quelle est la situation épidémiologique ? On ne la connaît pas. Si ce n’est que des voyageurs qui sont testés… Il faut faire la situation globale de la chose. Parce que, les tests PCR ne permettent pas de dire qu’un tel est malade ou pas », leur oppose-t-il.

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Mamadou Niang

Laisser un commentaire