LA NUIT DU DESTIN EST-ELLE LA 27ieme DU RAMADAN ? (Par Prof Youssou Gningue)

Cette nuit située dans les 10 dernières nuits du mois de Ramadan est mise en référence dans la sourate 89 (Walfadjri). Elle est le sujet de de la sourate 97 (Al-Qadr) qui atteste dans son verset qu’elle vaut plus que mille mois. Pendant cette nuit, Allah, le tout-puissant, atteste avoir fait descendre le saint livre qui est plutôt un Coran glorifié, préservé sur une tablette (auprès d’Allah) atteste la sourate 85 (Al-Buruj) au niveau de ses deux derniers versets (V : 21-22).

Durant cette sublime nuit, la mission d’apporter le salut sur Terre avait été confiée à un convoi constitué d’anges et de l’Esprit (Gabriel). C’est le début du transfert de la lumière apportée par le Coran sur la Terre à travers sa révélation au Saint Prophète (pbsl).  Ceci a également été certifié dans la sourate 81 (At-Takwin, L’obscurcissement) à travers ses versets de 18 à 21 présenté ci-dessous.

« Ce Coran est transmis par un éminent Messager (Ange Gabriel), investi du pouvoir et de la confiance du Maitre du Trône, C’est un ange respecté et fidèle. »

Notons que la connaissance de cette nuit n’est pas précise même si les indices ci-dessous militent pour la vingt septième nuit.

INDICES D’ASSIGNATION DU 27 À LA NUIT DU DESTIN

1) La nuit du Destin est certainement située dans les dix dernières nuits du mois de Ramadan.

2) La tradition musulmane situe également la nuit sublime parmi les impaires ; 21, 23, 25, 27, 29 avec une plus grande probabilité pour la nuit du 27.

3) Au mois correspondant à celui de Ramadan de l’an 610, le futur Prophète de l’islam, Mohamed (pbsl), avait l’habitude de s’isoler pour méditer et chercher la voie de Dieu, dans une caverne proche de la Mecque, sur le mont Hira. Au  27 ième jour de ce mois, il fut contacté par l’Ange Gabriel pour la première fois. Ceci indiquait que la nuit de Laylat Qadr correspondait à la 27 ième nuit précédant ce jour.

4) Le nombre de mot dans sourate « Al Qadr » est de trente, comme le nombre moyen de jour d’un mois. Le mot « hiya » signifiant « elle », et qui fait référence à la nuit du destin est le 27 ième mot.

5) Le nombre de versets égal à 5 de la sourate Al-Qadr est un indice de division des dix nuits en deux groupes de 5 et positionnant la nuit du destin dans le deuxième et dernier groupe.

6) La répétition de ce processus dichotomique sur la base d’un mois de 30 jours et considérant « le pair et l’impair » décrit un algorithme qui converge vers le nombre 27.

7) Le nombre de lettre dans l’expression « laylatu al qadr » est de neuf (9). Cette expression est répétée trois fois (3). Si l’on multiplie 9 par 3 on tombe sur 27. Cette observation aurait été initialement observée par Ibn Abbas (qu’Allah l’agrée).

8)Durant son cycle de phases, la lune effectue une révolution complète autour de la Terre en approximativement 27 jours (27,32) qui constitue le mois sidéral. La différence de 2 jours (2,21) entre le mois synodique (d’une nouvelle Lune à la suivante) et le mois sidéral est due au mouvement orbital de la Terre autour du Soleil.

9) Durant son cycle, la lune débute sa phase de dernier croissant et commence à se lever au début de l’aube avec de plus de visibilité lors de cette période. Lors de la 27 ième nuit, le lever de la lune commence de plus en plus à se confondre à celui du soleil.

10) En considérant le lien étroit entre la sourate Walfadjri avec 30 versets et le mois de Ramadan, c’est au niveau du verset 27 que débute l’appel du Tout puissant ; « O toi, âme apaisée … »

Avec tous ces indices, comme la 27 ième nuit correspond cette année 2021 à un Vendredi, la probabilité qu’elle soit Laylat Qadr est encore plus forte. Cependant, nous ne pouvons pas affirmer que cette nuit bénie soit à coup sûr le 27 ième nuit de tous les mois de Ramadan.  À cause de cette imprécision, les dix dernières nuits du mois de Ramadan sont célébrées par des prières nocturnes individuelles culminant vers une célébration communautaire par des chants religieux aux environs de la 27 ième nuit.

Cette sublime nuit est en fait une célébration du Saint Coran et une grande occasion pour le musulman d’accroitre sa propre piété.

QUE DIEU, LE TOUT PUISSANT, NOUS GUIDE ET NOUS PROTEGE !

JE VOUS SOUHAITE UN EXCELLENT  VENDREDI !

Prof. Youssou Gningue, Mathématiques, Ontario, Canada

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire