La génération des Forces citoyennes salue la célébration de la Journée de l’arbre, mais invite le président à faire cesser au service des domaines et du cadastre de Guédiawaye, l’abattage clandestin des filaos pour du foncier

En mettant en œuvre des actions de reboisement au cours du mois dernier,  notre mouvement a anticipé sur le gouvernement qui doit plutôt instruire le service des domaines et du cadastre de Guediawaye à mettre un terme à leurs pratiques d’abattage clandestin des filaos.
A notre avis ce n’est pas cohérent de demander à chaque citoyen de planter un arbre et de laisser d’autres citoyens réputés pour leur délinquance foncière à en abattre des milliers et émettre des notification d’attribution de terrain à usage mafieux sur la plantation.
Concernant toujours l’environnement, les gfcistes se joignent à l’opinion qui exige la démission du ministre de l’environnement et sa traduction devant la cour de justice ainsi que tous ceux qui sont impliqués dans l’affaire des oryx.
Cette affaire des gazelles ajoutés aux innombrables scandales financiers prouve bien la présence de bandits au cœur du gouvernement. Et nous condamnons la légèreté dans la gestion de nos bien et patrimoine. Le President de la république et son gouvernement sont tenus responsables de cette situation.
 
Le Président de la Gfc 
Mame Cheikh Seck 

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =