LA FÊTE DE LA TABASKI, APPROCHE !!!!!

Au Sénégal, la VIE est rythmée depuis plusieurs jours par les Préparatifs de la Tabaski. 

L’achat du MOUTON continue d’être un CASSE-TÊTE pour les Ménages, et les HABITS  coûtent de plus en plus chers. L’ambiance bat son plein au Marché Hlm, en plein cœur de Dakar.

L’Aïd al-Adha ou l’Aïd el-Kébir, FÊTE la plus importante de l’ISLAM est appelée Tabaski dans les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale, qui ont une importante communauté musulmane.

Au Pays de la TÉRANGA, nous sommes des musulmans qui tenons beaucoup à cette fête, c’est Pourquoi nous y mettons tout ce que nous avons, toutes nos ÉCONOMIES y vont. Nous achetons des chaussures pour les enfants, des boubous et tout ce qui peut rendre cette FÊTE belle. 

Nos chefs de famille achètent de beaux BÉLIERS pour que le Jour J, la FÊTE soit totale avec un grand FESTIN. 

Au Sénégal, les traits culturels déteignent sur la pratique religieuse au point que la Tabaski y est fêtée avec un FASTE qui n’a pas son pareil dans la sous-région africaine. 

Même le Mouton, élément le plus symbolique de cette FÊTE, est devenu un véritable casse-tête pour les chefs de famille qui sont obligés d’en trouver le plus CHER possible, pour le “SIMPLE PARAÎTRE SOCIAL”.

Toutefois, savons-nous que représente réellement la Tabaski en ISLÂM ??

L’Aïd el-Adha (fête du sacrifice) ou Aïd el-Kébir (grande fête), commémore la Soumission d’Abraham à DIEU. 

Cette FÊTE consiste à sacrifier une bête en mémoire d’Abraham. Ce dernier avait failli immoler son fils Ismaïl, avant que l’ANGE  Gabriel ne lui propose à la dernière minute, de sacrifier un MOUTON à sa place, selon la tradition. 

C’est de là que vient le RITE qui consiste à sacrifier une “bête de troupeau” partagée avec ses Proches et les PAUVRES lors de cette fête, qui est aussi un temps de Bénédiction et de PRIÈRE.

Cela me donne l’opportunité de vous raconter l’histoire d’un homme, qui avait acheté un MOUTON pour sa famille.

Arrivé chez lui et au moment de faire descendre le Mouton de la voiture, ce dernier s’échappa.

Abou Mouhamed Fall poursuivit son MOUTON afin de le rattraper, mais celui-ci s’était  introduit dans une maison où vivait des ORPHELINS avec leur MÈRE.

Il rentra dans la maison en courant, et la mère des ORPHELINS pensant qu’Abou Mouhamed Fall était là pour lui offrir le MOUTON, l’interpella avec des Dou’as.

La dame lui dit : “oh mon frère, qu’ALLÂH te récompense pour cette surprise que tu nous a faite ! Seul ALLÂH pourra te récompenser”.

Abou Mouhamed Fall resta bouche-bée devant cette situation délicate, car sa famille aussi l’attendait pour ce MOUTON.

Mais il resta calme et avec un sourire, il dit à la dame : “Qu’ALLÂH vous assiste, cela fût un plaisir pour moi, de vous offrir ce MOUTON”.

En sortant de la maison, Abou Mouhamed leva les mains au Ciel, et dit ceci : “Oh ALLÂH ! Accepte de ma part cette AUMÔNE, avec une intention sincère”.

Il rentra chez lui et sa femme lui dit : “Où est le Mouton que tu devais acheter ?? Nous étions tous là entrain d’attendre ton retour, et tu rentre les mains vides” ??

Abou mouhamed Fall sans rien dire, rentra dans sa chambre et se coucha.

Au milieu de la NUIT, il se leva pour IMPLORER  son seigneur d’accepter son AUMÔNE, et de lui faciliter l’ACHAT d’un autre mouton.

Le lendemain, il se rendit dans le parc pour l’achat d’un autre mouton, tout en sachant que la SOMME qu’il avait, ne pourra pas lui permettre de payer un mouton à la hauteur de ses Attentes.

Arrivé au Parc, il discuta avec le vendeur sur un Mouton et naturellement, il lui demande le PRIX. Le vendeur lui répondit : “Ce MOUTON  t’appartient, cela te revient à zéro franc”.
Pensant que ceci est une blague de la part du vendeur, il dit : “Vas-y, dis-moi combien tu en veux” !
Mais le vendeur répondit la même chose : “Je te l’offre”.
Le vendeur, lui dit : “Ce matin j’avais pris l’Engagement solennel auprès d’ALLÂH, que j’allais offrir un MOUTON à mon premier client”.
 ALLAHOU-AKBAR !!!!!
Cette histoire doit nous interpeller, sur deux choses :
1- le VERSET où ALLÂH dit : << Et ils t’interrogent au sujet des ORPHELINS, dit :
« Leur faire du BIEN, est la meilleure action » >>. (Sourate la VACHE : Verset 220)
2- le Hadith du Prophète (saw), où il dit :
« L’aumône n’a jamais diminué un RICHE », au contraire, il le Purifie et augmente sa Richesse.
                     Moralité de l’histoire !
La fête de la Tabaski est un Symbole, un Moyen de se rapprocher de DIEU, et non de se Goinffrer.
Il ne s’agit pas non plus de se laisser aller, au “PARAÎTRE” et au “Qu’en dira t-on” !
Il ne s’agit pas non plus d’acheter un Mouton, même quand les moyens financiers ne sont pas là, quitte à s’endetter !
Et il ne s’agit pas non plus de scruter le voisin, pour comparer le MOUTON !
L’ISLÂM n’est pas le “PARAÎTRE” ni le “FASTE”, mais la Miséricorde et la COMPASSION envers les plus DÉMUNIS, envers les PAUVRES et les ORPHELINS !
Et celui qui veut se rapprocher de DIEU, c’est l’occasion pour lui de s’illustrer dans ce SENS !
Mahmoud Moukadem

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 23 =