Ivre mort, le voleur fait irruption dans la chambre intime d’un couple entre les bras de morphée, et fait balader ses mains entre les cuisses de la dame

 

Ivre mort comme un polonais, le chauffeur El Hadji Barry a succombé à la vue de la chair fraîche, lorsqu’il s’est introduit nuitamment dans la chambre d’un couple plongé dans les bras de Morphée, dans le but de commettre un larcin. Ne pouvant contenir sa pulsion sexuelle qui s’est réveillée à la vue de la coulpe défaite de la maîtresse de maison, il entreprend de fouiller l’entrecuisse de celle-ci, qui se réveille en sursaut, et hurle de toutes ses forces devant cette présence étrange.

La scène cocasse s’est déroulée dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 octobre dernier, aux environs de 3 H 35 mn du matin à Dialacoto, dans le département de Tamba. C’est au retour d’une soirée dansante que El Hadji Barry, qui avait avalé pas mal de pintes d’alcool, avait décidé d’aller commettre un larcin, et a ciblé la demeure de ce couple.

C’est aux cris stridents de sa femme que le mari qui était plongé dans un lourd sommeil, va se réveiller à son tour, et apercevoir le maniaque sexuel qui chercher la fenêtre pour se sauver. Il bande ses muscles et crie à tue-tête pour se faire entendre par les voisins qui accourent et coincent l’écervelé Barry qui est durement rudoyé, avant la venue des gendarmes qui l’amènent avec eux. Au poste de Gendarmerie, il se met à table et reconnaît avoir agi sous les effets de l’alcool, avant d’avouer le vol du téléphone portable de la dame qu’il a jeté dans les buissons.

Placé en garde à vue, El H Barry a été déféré vendredi au parquet du Tribunal de grande instance de Tamba.

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Mamadou Niang

Laisser un commentaire