Hantées par les sévices corporels que leur fait subir leur maître coranique, deux filles mineures s’échappent du « daara » et simulent un kidnapping

Habituées à subir des sévices corporels de la part de leur maître coranique, les filles mineures C.G.D (14 ans) et K.G (13 ans) ont tout simplement simulé un enlèvement. Et ont choisi de se réfugier au domicile de Adama Guèye, le petit-ami de la première nommée. Ce qui a entraîné l’arrestation de ce dernier, mécanicien de fonction, qui est poursuivi de détournement de mineures et sera déféré au parquet  ce vendredi 25 juin 2022.

Le mécanicien de 19 ans était loin de se douter qu’il s’est laissé entraîner dans une histoire aux contours invraisemblables, quand il a accepté d’héberger sa petite-amie C.D.G, demoiselle âgée de 14 ans, qui s’est échappée de son école coranique, sise à la Vdn de Dakar, avant de se réfugier, avec sa meilleure amie K.G (13  ans), chez son son chéri Adama Guèye alias Paco. Une erreur aux conséquences dramatiques de la part du jeune Paco qui sort à peine de l’adolescence et s’est retrouvé en détention préventive, poursuivi qu’il est à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour détournement de mineure. Il sera jugé ce vendredi 25 juin 2022.  Les faits ont eu lieu le 02 juin 2022, alors qu’il faisait 23 heures, quand C.G.D et K.G se sont échappées, d’après la publication de l’Observateur, de leur internat. Les filles craignant d’être battues par leur maître coranique si jamais elles ne réussissaient pas a réciter convenablement leurs versets coraniques le lendemain, ont fugué.
Les deux copines ont eu un plan bien ficelé en sortant du groupe scolaire et sont repérées par le gardien qui les éconduit. Elles attendent alors que tout le monde s’endormisse pour prendre la tangente. C’était aux environs de 00 heure, et cette fois , les deux pensionnaires ne se font pas prendre. Une fois dehors, elles hèlent un taxi, direction la maison d’Adama Guèye. Là-bas, elles passent la nuit, et ce n’est que le lendemain, aux environs de 5 heures du matin, que la surveillante venue réveiller les autres pensionnaires, a constaté leur absence. Elle alerte aussitôt les responsables de l’école coranique qui informe à son tour leur tuteur. L’oncle de l’une des filles, Samba Faye, téléphone a son tour Adama Guèye. Se sentant cerner, les filles ne se laissent pas prendre et s’enfuient. Elles échouent à la plage de Mermoz où les policiers les ont interpellées.

Face aux enquêteurs, K.G  confie que le petit-ami de son amie savait qu’elles avaient fugué, et que lui-même, qui a payé le taxi qui les a emmenées. Adama Guèye ne nie pas et ajoute que sa petite-amie l’a appelé, tardivement dans la nuit, en pleurant, pour lui confier qu’elle avait été maltraitée de l’Ecole où elle avait fugué et ne savait plus où aller.
Il se dédouane en ajoutant avoir eu pitié pour elle et s’est décidé à l’héberger. « Elles ont passé la nuit chez moi, mais rien ne s’est pas passé ». Pourtant, le certificat médical qui parle de défloraison hyménale ancienne. Ce à quoi Adama Guèye répond que la fille lui avait confié avoir été victime d’un viol dans le passé. Confrontée aux policiers, C.D.G a donné sa autre version et avoue avoir eu des rapports sexuels avec son ex petit-ami, fils de leur ancien bailleur. Il y a de cela un an. Son copain étaie venu passer ses vacances chez elle, avoue-t-elle. Mais, avec son actuel amoureux, ils n’ont fait que flirter.

 

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire