Guediawaye: les aperistes attaquent leur frère d’armes, le faussaire Boughazelli.

Boughazelli ou l’escroc du Siècle, un peu de respect à Guediawaye, dixit #Moussa Balde dit Molo Balde Responsable Politique Apr, Membre de la Convergence d’initiatives Républicaines (CIR)

Boughazelli arrêté en flagrant délit de trafic de faux billets, bénéficiaire d’une liberté provisoire, a eu l’outrecuidance de déclarer sa candidature à la mairie de Guediawaye.

A Son arrestation, une totale déception et une amertume indescriptible ont envahi tous les militants de l’APR, particulièrement ceux de Guédiawaye.

Avec ce scandale, impardonnable, ils sont nombreux, comme nous, à penser que tu ne mérites que la prison et l’inéligibilité à vie. Avec ta fugue-disparition-réappariton, lors de ta garde à vue à la section de recherches de la Gendarmerie, Guédiawaye a encore été la risée du monde entier.

Aujourd’hui, comble de l’indécence, tu oses encore pousser le bouchon plus loin en déclarant, sans trembler, devant le monde entier, que tu es candidat à la Mairie de Guédiawaye.

Monsieur le complice de KALS, avec ton forfait, l’APR a assez prêté le flanc aux médias et cette candidature-là, si elle passe, serait un échec cuisant pour tout le parti. Les adversaires acharnés de notre coalition et les pseudo activistes profiteraient de ta candidature, pour distiller du venin qui atteindra profondément nos potentiels électeurs.

Souviens toi que tu es justiciable au même titre que Boy Djinne, tu bénéficies seulement d’une liberté provisoire. Et si Le juge te convoquait dans les prochains mois.. en pleine campagne électorale ?
Alors, tu dois garder le silence… et penser à tes enfants et à… tes épouses.

Pour avoir été à tes côtés, pendant les heures les plus sombres de cette affaire de faux billets et mesuré la frayeur et l’effroi qui t’ont envahi, durant ces moments, nous pensons sincèrement que ces propos sur ta candidature à la Mairie de Guediawaye, ne sont pas de toi, mais de la part de personnes tapies dans l’ombre, qui chercheraient à semer la discorde et le doute dans nos rangs.

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Ibrahima Diouf

Laisser un commentaire