Fugues, piscine-party, orgies sexuelles: la nouvelle tendance des filles ados

On en sait plus sur l’affaire des 5 jeunes filles de mêmes parents, enlevées à Touba, puis retrouvées à Keur Mbaye Fall. L’enquête de la gendarmerie, épluchée par les bons soins du quotidien Libération, permet de savoir qu’il s’agit en fait d’un vrai faux kidnapping.
Les parents des 5 jeunes filles se sortent une sacrée épine du pied, mais se retrouvent face à un gros dilemme, une véritable fugue de leurs enfants qui ont imaginé un scénario adacadabrant pour rejoindre leurs complices, un amant de la fille aînée Mame D.N, mariée de surcroît, et ses amis.
Le lieu de rendez-vous était une  “piscine party” au Lac Rose pour un week-end, comme l’ont avoué les filles aux enquêteurs qui les ont soumises à des examens gynécologiques qui sont revenus saufs pour les deux mineurs qui n’ont pas subi de pénétrations de leurs partenaires de fiesta.
Un nouveau scandale qui renseigne à profusion sur le niveau d’éducation de la jeunesse, surtout la tranche adolescente adepte des mises en scène salaces, des fugues, et autres sorties inopinées, pour se retrouver entre amis dans des piscines-party, des soirées en auberges ou appartements meublés.
Le drame récent de la bande à Dame Amar, avec le décès par overdose de la jeune jett-setteuse Hiba Thiam, l’affaire inacceptable des orgies sexuelles impliquant des lycéens, dont deux jeunes frères âgés de 12 ans qui ont participé aux partouzes qui ont eu pour cadre des résidences meublées aux Maristes et à Keur Gorgui, les soirées arrosées et tarifées de l’aguicheuse incorrigible  Rangou, sont autant de faits graves qui flirtent avec le rocambolesque faux kidnapping de la dame mariée Coumba Kane (36 ans) retrouvée après 72 heures de fuite à Touba et la disparition de la jeune femme de Oustaz Oumar Sall, retrouvée elle aussi à dans la capitale du mouridisme.
La société a besoin d’un sacré coup de lifting pour sauver sa jeunesse et son avenir menacées par les mirages d’une vie à l’occidental avec ses milliers  de perversités.
TASSXIBAAR

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 21 =