Financements des partis politiques et monnaie locale: Me Doudou Ndoye adoube Ousmane Sonko

 

Le financement des partis politiques et la question de la monnaie locale soulevée par Ousmane Sonko, ont été entre autres, à l’ordre du jour du Jury de ce dimanche SUR iRadio. Me Doudou Ndoye a mis à nu la constitution actuelle et également la loi sur le financement des partis.

L’ancien ministre de la justice vole presque au secours du parti de Ousmane Sonko. « Si le parti Pastef est inquiété, me constituerais avocat pour ce parti. Ils n’ont violé aucune loi dans leur némékou tour… Le ministre de l’intérieur a fait preuve de zèle en menaçant de dissoudre Pastef », s’est-il exprimé sur le sujet.

La question de la monnaie locale agitée sur ses fiefs par le candidat de la coalition Yewwi Askan Wi à la ville de Ziguinchor et considérée par le maire actuel Abdoulaye Baldé, des proches du régime et Mamoudou Ibra Kane lui-même, comme des délires de fractionniste, a été posée à Me Doudou Ndoye. Et sa réponse est également sans équivoque.

« J’ai vu des forces, des personnes peu informés s’offusquer de ça. Mais ça existe dans tous les pays du monde maintenant, dans toutes les grandes démocraties, la monnaie locale n’est pas une monnaie qui remplace le Sénégal. Des gens qui utilisent des fers arrondis pour retourner chez eux,  c’est comme si aujourd’hui dans notre maison on dit écoutez !, nous sommes dans notre quartier, Doudou Ndoye va créer un bijou, et avec ce bijou on peut échanger nos patates, nos pommes de terre. Mais ça ce n’est pas de la monnaie en tant que tel, ça existe partout, dans tous les grands pays, y a rien de nouveau.  Vous êtes bien informés de tout ce qui se passe dans le monde, pour ne pas vous scandaliser quand on entend des choses nouvelles. Y’a rien de nouveau, y a rien d’extraordinaire ! », estime le président de l’Union pour la République (Upr).

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire