Dossier de la Force Spéciale: mandats de dépôt et d’arrêt requis par le procureur de la République contre huit individus aux identités dévoilées

Les 11 individus arrêtés dans le cadre de l’enquête sur la soit-disante Force spéciale ne connaissent pas encore leur sort. Déférés vendredi dernier, ils ont fait l’objet d’un retour de parquet et leur dossier à connotation terroriste a échu au juge du deuxième cabinet Mamadou Seck, qui va désormais le gérer.

Le procureur de la République Amadou Diouf bouclé son réquisitoire introductif à propos de l’affaire de ces onze présumés membres de la «Force spéciale» accusés d’avoir voulu semer le chaos à Dakar. Le chef du parquet a transmis le dossier au juge du deuxième cabinet et requis le mandat de dépôt contre les mis en cause.

Mais le ministère public ne s’est pas arrêté en si bon chemin. D’après L’Observateur de ce mercredi, le procureur a en plus requis le mandat d’arrêt contre huit personnes qui seraient liées à cette affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat mais qui sont dans la nature.

Le journal a donné les noms de tous les concernés. Il s’agit de Aliou dit Dounkhaf, Ousmane Diouf, Yaya Cissé, Khadim Ndiaye, Awa Dia dite Nadine, Babacar Ba, Ousseynou Seck alias Akhenaton et Max Killuminati.

Ces deux derniers sont localisés en Europe. Pour leur arrestation, L’Observateur informe que Interpol a été mis sur le coup. Akhenaton et Killuminati sont présentés comme les cerveaux de la «Force spéciale».

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire