Domaine public maritime: Stop au Saccage!

Questekki 202 du mardi 09 juin 2020

Dossier Ressources naturelles : La mer de Dakar, cette ressource naturelle qui « appartient » de fait  au Ministère des Finances 

Petit à petit, le domaine public maritime de Dakar est cédé à des privés. Au départ, l’Etat permettait à des privés d’occuper de manière précaire et révocable le domaine public maritime sans entraver l’accès des populations à la mer, ressource naturelle selon l’article 25 de la Constitution.

Le constat est fait. Ce qui était exceptionnel est devenu dangereusement normal à la Corniche Ouest de Dakar. Le Domaine public maritime a été déclassé à certains endroits par décret du Président de la République et des baux de l’Etat donnés à des privés.

Monsieur le Président Macky Sall, il faut arrêter le saccage du domaine public maritime.

Des citoyens sénégalais se sont toujours élevés contre la privatisation du domaine public maritime, rien n’y fait. Comme une force alimentée par un désir prédateur croissant, la distribution du DPM par le ministère des finances continue de plus belle. Mais là le sommet est atteint, un vrai pic pour ainsi dire.

La place des Mamelles est attaquée. Patrimoine historique classé, l’unique témoignage  du passage du volcan dans notre pays en 1913, un pas a été franchi par le régime de Macky Sall et c’est dangereux et grave. Monsieur le Président Macky Sall, il faut arrêter le saccage du domaine public maritime qui est inaliénable et imprescriptible. C’est de votre responsabilité personnelle.

Cela fait plus de vingt ans que la proposition du « Unbundling » de la Senelec a été formulée par des partenaires techniques et financiers. Cette proposition consiste à diviser la Senelec en trois entités suivant la production, le transport et la distribution de l’électricité.
La partie production de l’électricité serait privatisée entièrement. Le transport resterait propriété de l’Etat du Sénégal et enfin la distribution serait aux mains des privés.

A l’Assemblée nationale, le ministre en charge de notre pétrole et de l’électricité a informé les députés de l’option prise pour le « unbundling » par le gouvernement, sans débat public sur la question, comme c’est l’habitude de BBY.

J’ai toujours défendu l’idée que l’émergence, ce sont les institutions et l’électricité bien avant le soi disant PSE. Cela signifie que le capital social est la base de la mise en mouvement des autres types de capital, humain, technique et naturel. Il en est ainsi aussi de l’électricité comme forme d’énergie depuis deux siècles. En outre, cette électricité qui doit être moins chère et accessible à tous est à la base de l’industrialisation, voilà l’objectif stratégique.

Akilee, le Coup fourré de Makhtar Cissé contre le Sénégal

En lançant Akilee dans des conditions illégales évidentes, Makhtar Cissé, comme en mission commandée, met une option sur la privatisation de la distribution. Demain Akilee serait le distributeur de l’électricité au Sénégal ou alors tout distributeur dépendrait d’elle pour les compteurs, le contrôle de la consommation et la facturation.

Akilee contrôlerait Senelec et la base de données des consommateurs et bien évidemment le Sénégal. Elle deviendrait incontournable dans la gouvernance politique du Sénégal. Voilà le travail antipatriote de Makhtar Cissé, que n’importe quel « idiot » pour reprendre une formule prisée par BBY et diffusée dans ses sites, devrait comprendre.

 

Mamadou Lamine Diallo

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 3 =