Des traces de sang retrouvées sur son corps: la famille du défunt Abdou Faye rejette la thèse du suicide

La mort au violon commissariat central, de Abdou Faye continue de susciter les indignations. Alors que la thèse rendue publique par le quotidien l’Observateur, avance le  suicide par pendaison au moyen d’un filet éponge de toilette artisanale (Njampé), le père du défunt la rejette et évoque des traces de sang qui ont été retrouvées sur le corps de son fils, laissant croire qu’il a subi des châtiments corporels. Face à la presse au siège du mouvement ’’ Frapp France Dégage’’, la famille d’Abdou Faye attend les résultats de l’autopsie pour saisir la justice.

Abdou Faye, complice présumé de Baye Modou Fall alias Boy Djiné, qui s’était évadé de prison avant d’être arrêté par les gendarmes à Missirah, a été annoncé mort, hier mercredi, 9 juin 2021, au commissariat central de Dakar où il était en garde à vue.

La police s’est jusque-là emmurée dans un silence assourdissant, négligeant de communiquer sur le dossier. Pourtant, selon l’ancien commissaire divisionnaire, Boubacar Sadio, sa responsabilité est engagée. “À travers sa cellule de communication, la police devait sortir un petit communiqué. Cela pourrait participer à calmer les esprits. Il faut le dire, il y a sa responsabilité qui est engagée, même si, dans un premier temps, on peut dire qu’soit morale. Parce que le défunt était sous sa garde. Maintenant, pour ce qui est de la responsabilité administrative, c’est l’enquête qui va la déterminer’’, estime le commissaire de classe exceptionnelle à la retraite.

Pour l’activiste, Guy Marius Sagna, il s’agit d’une mort de trop dans les locaux de la police. L’activiste qui a décidé de prêter main forte à la famille de Abdou Faye réclame justice à travers une enquête indépendante.

En conférence de presse ce jeudi 10 juin au siège du Frapp, en compagnie de Guy Marius Sagna, la famille d’Abdou Faye est revenu sur les circonstances de l’annonce de la mort de leur fils et frères. “C’est son frère Fallou Faye qui m’a, le dimanche, informé de son arrestation. Et hier mercredi, il m’a annoncé son décès. Il a appris la nouvelle à travers les réseaux sociaux. Car lorsqu’il est allé à la police pour apporter le petit-déjeuner à Abdou, on lui a signifié qu’il ne pouvait pas le voir, sans même daigné lui dire la vérité”, a regretté  Pape Aly Faye.

La famille de Abdou Faye ne désespère pas de voir la justice être rendue dans cette affaire. “Nous interpellons le président de la République Macky Sall, les forces vives de la nation et les citoyens pour que justice soit faite et que de pareilles choses ne se reproduisent plus dans ce pays”.

 

 

TASSXIBAAR

 

 

 

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Ibrahima Diouf

Laisser un commentaire