Départ de Alioune Sarr: Bira Sène, le nouveau président du Cng, Tyson même pas membre de la nouvelle équipe

Le monde de la lutte sénégalaise connaît désormais le successeur du longiligne Dr Alioune Sarr,  ex-président du Comité national de gestion (CNG) de lutte, poste qu’il occupe depuis 26 ans. Le ministre du sport, Matar Ba vient d’acter son choix. Et ce n’est pas un inconnu. Il s’agit de Ibrahima Sène autrement dit Bira, qui préside jusqu’ici le Comité régional de gestion (CRG) de lutte de Kaolack.

Lui et toute équipe également choisie, seront installés la semaine prochaine, pour un mandat de deux ans.

Bira Sène sera épaulé par Meïssa Ndiaye, chargé de la lutte avec frappe, et la dame Isabelle Sambou, plusieurs fois médaillée d’or, qui va s’occuper de la lutte olympique.

L’es autres membres de l’équipe de choc sont Hyacinthe Ndiaye dit Manga 2, (lutte sans frappe), Abdou Aziz Gueye, (finances), Ndeye Ndiaye Tyson (marketing), et Babacar Noel Ndoye pour la communication.

Adama Bopp en est le porte-parole. La commission technique et centrale de l’arbitrage est assurée par Khalifa Sow.

Le grand absent surprise, est le favori du monde de la lutte, Mohamed Ndao Tyson, pourtant reçu par le ministre, et que beaucoup voyaient comme le successeur de Alioune Sarr.

Quelques membres de l’ancienne équipe ne sont pas cooptés. C’est le cas du directeur administratif, agent du ministère des Sports, Ndiambé Diop.

Des promoteurs de lutte, ainsi que d’anciens lutteurs et communicateurs traditionnels, figurent dans l’équipe de conseillers. Il s’agit de Salif Mbengue plus connu sous le nom de Gaston Mbengue, Yakhya Diop Yekini, Pape Abdou Fall, Bécaye Mbaye, Abdou Aziz Mbaye, Pape Abdou Fall, Mademba Gningue…

Ça commence à s’agiter au milieu de la lutte où beaucoup d’acteurs ne gobent pas les choix opérés.

Ce à quoi, Matar Ba réplique. « Nous ne jouons pas avec la lutte”.

Rappeler que la composition du nouveau bureau a été dévoilée après une cérémonie en hommage au président sortant, Dr Alioune Sarr et ses collaborateurs.

Dans son message d’adieu, Dr Alioune Sarr s’est engagé à accompagner la nouvelle équipe.

Entre autres missions, la nouvelle équipe aura pour tâche de travailler sur des textes devant mener à une Fédération de lutte. Un travail sera également fait au niveau des écuries et écoles de lutte sera faite pour une vulgarisation des textes.

“Les propositions qui m’ont été faites, combinées aux conclusions et recommandations issues des concertations nationales sur la lutte sénégalaise (qui se sont tenues les 20 et 21 octobre 2018 à Dakar), ont produit des évidences qui justifient nos choix et nos décisions”, décline Matar BA. Qui invite, ainsi, Sène et ses collaborateurs “à relever les défis. Car le travail de modernisation et d’efficience de la lutte sénégalaise est une œuvre en perpétuel renouvellement et chaque acteur doit y réaliser la partition qui est la sienne”.

Au-delà, de la mise en place d’une fédération, les concertation ont également porté sur l’inscription de la lutte aux Jeux olympiques.

 

 

TASSXIBAAR

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 2 =