Augustin Senghor remet une couche sur la polémique du stade Lat Dior et décrète: « si nous continuons à décrier notre propre pelouse, il sera difficile qu’on puisse homologuer ce stade »

La pelouse défectueuse de l’unique stade national disponible pour accueillir des rencontres internationales, le stade Lar Dior de Thiès, menacé de non homologation par la Fédération internationale de football (Fifa), n’en finit pas de provoquer des vagues entre les autorités sportives et les joueurs de football qui ont poussé un coup de gueule à l’issue des matchs amicaux de ce mois.

Le premier à avoir réagi aux critiques dures de la star nationale Sadio Mané, est le président de la Fédération de football Augustin Senghor qui avait fait un parallèle avec les stades mythiques de Liverpool et de Manchester. Une sortie dans la presse suivie de celle du ministre Matar Ba qui va l’adouber et tacler sévèrement les joueurs qu’il conseille de s’occuper uniquement  du jeu.

Augustin Senghor est revenu hier, en direct sur la Rts au cours de l’émission Galaxie Sport, sur ses premiers propos et a nuancé qu’il n’ y a pas de polémique mais une mauvaise interprétation de ses paroles qui n’étaient pas destinées au numéro 10 des Lions.  «  cette histoire de gazon, j’en ai parlé avant le match. Il n’y a pas de réponse à Sadio Mané qui tienne. J’ai dit effectivement que les joueurs ont le droit de se plaindre avec la situation de la pelouse, c’est un secret de polichinelle. Depuis des années, avec Lat Dior, on avait des problèmes de pelouse de qualité avec Léopold Sedar Senghor. Mais à partir du moment où, nous la Fédération, qui ne sommes pas en charge du gazon compte tenu de la situation actuelle, on s’est proposé de faire des améliorations, ça peut se comprendre », éclaire-t-il dans des propos repris par Les Échos.

Le nouveau premier vice-président de la Caf avertit que le débat sur la qualité de la pelouse du stade Lat Dior n’augure rien de bon pour dans le dossier de son homologation, et révèle que dans leurs échanges, Sadio Mané a reconnu s’être exprimé car ll était un peu énervé pour avoir perdu un ou deux ballons.  Augustin Senghor qui réclame de la solidarité ajoute avoir montré à l’ailier de Liverpool des extraits de messages avec un expert chargé d’évaluer la situation du stade et les efforts consentis par les autorités pour décanter la situation. Le patron du football plébiscite pour les améliorations faites dans le chantier du stade Lat Dior où « plus de 400 millions » ont été selon lui investis, et appelle « à naviguer ensemble  pour atteindre les objectifs ». Augustin Senghor tape du poing sur la table et alerte. « Arrêtons de pointer du doigt ce qui ne marche pas sans proposer de solution ».

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Ibrahima Diouf

Laisser un commentaire