Assassinat de François MANCABOU : les déclarations grossières et mensongères du Procureur, Amadou DIOUF (Par Seybani SOUGOU)

Dernier alinéa de L’article 295 du code pénal : « L’ordre d’un supérieur ou d’une autorité publique ne pourra être invoqué pour justifier la torture ».
Bonjour,
Vous trouverez en pièce jointe une contribution intitulée « Assassinat de François MANCABOU : les déclarations grossières et mensongères du Procureur, Amadou DIOUF »
Il convient de ne plus accorder aucun crédit aux affirmations d’Amadou DIOUF totalement disqualifié par ses mensonges répétés et qui n’est qualifié pour diriger les services du PARQUET.
Un magistrat qui est capable d’inventer des faits et de porter à la connaissance du public des éléments qui s’avèrent faux n’est pas digne d’être Procureur de la République et ne mérite aucun respect.
C’est un GOUGNAFIER, au sens véritable du terme, qui méconnait le rôle, d’un Procureur de la République
Cordialement
Seybani SOUGOU
Nota bene: En PJ, une photo d’un détenu torturé en 2019 ainsi que les images insoutenables des cellules disciplinaires des maisons d’arrêt et de correction de Thiès et TAMBA. Les conditions inhumaines dans lesquelles sont placées les détenus, sont indignes et intolérables. De fait, les prisons sénégalais sont des “mouroirs”.
Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire