Apparition d’une maladie mystérieuse à Thiaroye: la psychose s’empare des pêcheurs qui pointent du doigt sur un bateau qui a déversé en mer un liquide nocif

La stupeur et la désespérance se sont emparées des habitants de Thiaroye-sur-mer qui ne savent plus à quel saint se vouer face à la nouvelle dure épreuve qui les frappe, avec le retour de leurs fils et parents pêcheurs de campagne. Ces pêcheurs qui étaient partis en haute mer, sont revenus atteints d’une maladie  de type dermatologique mystérieuse, qui affecte différentes parties de leurs corps. Des boutons sur les visage, aux bras, sur les lèvres, sur les parties intimes, des yeux larmoyants, sont les signes les plus visibles, de ce mal qui a fini de foutre la frousse dans cette commune de la Banlieue dakaroise. L’ampleur du mal mystérieux est telle que, selon un notable qui s’est confié sur l’Observateur, « plus d’un foyer sur trois pourrait être affecté ». L’angoisse des jeunes morts dans les pirogues de fortune de l’émigration clandestine, n’est plus la préoccupation des populations qui pointent du doigt sur un bateau accosté au large et qui est accusé de déverser un liquide nocif en mer. D’autres balancent également le déversement de produits chimiques par une importante société industrielle de la place.Τ

Selon les mêmes habitants, des pêcheurs partis en mer ont eu un contact avec ce liquide dont les effets ont été immédiats sur leurs corps dont plusieurs parties se sont retrouvées couvertes de boutons. En sus des traces dermatologiques, une forte fièvre s’empare de certains patients qui se sont précipités dans les centres de santé. L’interlocuteur de l’Obs en craint le pire et annonce que l’épidémie pourrait se propager en un temps record dans tout le littoral allant de Yarakh à Ngor.

Le ministre  de la santé er de dépêché sur les lieux nuitamment, précédé par une équipe médicale d’analyses biologiques, préconise aux  pêcheurs de surseoir momentanément à toute campagne en haute mer.

 

 

TASSXIBAAR

 

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 7 =