Adama Gaye écrit au PdG de Airbus pour lui “demander d’arrêter immédiatement” la vente de l’aéronef A320 Néo au Sénégal

A
Monsieur Guillaume Faury,
Pdg, Airbus 2 Rond-Point Emile Dewoitine 31700 Blagnac Téléphone : 05 61 93 55 55 …

De
Monsieur Adama Gaye,
Journaliste, Auteur, Opposant au régime de Macky Sall
De mon lieu d’exil, 27 Mai, 2021
Monsieur le Pdg,

Objet : De l’avion A320 vendu illégalement à Macky Sall au nom de notre pays

Je me vois contraint de vous écrire, Monsieur le Directeur Général, afin de vous demander d’arrêter immédiatement la vente de l’avion Airbus 320, immatriculé Airbus F-WWDS, Sénégal 6V-SEN ( MSN 10196 ), que votre compagnie, sans en mesurer les conséquences légales et pécuniaires, en toute obscurité, loin de respecter les procédures de vérifications contractuelles, ni due-diligence, s’engage à livrer à Monsieur Macky Sall et à son gouvernement.

Par cette lettre-pétition que je vous adresse, au nom de mes compatriotes co-signataires et au mien propre, je vous invite à restituer au Trésor public sénégalais les versements reçus illégalement par votre société au titre de cette odieuse vente, engagée dans la plus grande cachoterie, pour des raisons évidentes de corruption et surfacturations, que votre société a acceptée de faire de conserve avec Macky Sall et ses acolytes, sans que ni l’Assemblée nationale ni le peuple Sénégalais ne l’aient validée.

Par cette présente, je vous informe que notre collectif se réserve le droit de saisir les juridictions compétentes, en matière extra-judiciaire, notamment le Foreign Corrupt Practice Act, dont le bras séculier s’est déjà lourdement abattu sur des multinationales françaises, telle que la SGBS. La vente des Frégates à Taïwan vous reste en souvenir, j’en suis également convaincu…

Votre société savait parfaitement que la vente de cet avion et le troc ou ce qui lui ressemble fait autour du précédent avion national, au service de la présidence du Sénégal, la Pointe de Sarène, relève d’une haute criminalité.

Elle est justiciable et la réputation de votre entreprise ne s’en relèvera pas si vous persistez à réaliser cette vente corruptogène.
Je vous écris, pour vous adjurer de vous ressaisir immédiatement, sans exclure les procédures idoines que, mes compatriotes et moi, penseront utiles pour que l’Etat et le peuple du Sénégal ne soient pas lésés par ce projet que vous avez eu le tort de bénir tout en sachant à quel point Macky Sall n’a ni agi avec notre aval ni n’est un modèle de transparence financière.

Avant qu’il ne soit trop tard, nous attendons votre retrait de cette vente et le versement de toutes les sommes reçues à ce jour sans oublier de nous livrer les termes de cette lugubre et honteuse transaction qui n’honore pas votre groupe.
Airbus paiera très cher de s’être mise dans un deal aussi criminel que corrompu si elle persiste à le mener jusqu’à son terme, qui serait de livrer, le 17 Juillet 2021, cet avion dont nous n’avons pas, en tant que peuple, acté l’acquisition.
Le faire serait être receleur dans une arnaque institutionnelle que nous combattrons avec tous les moyens nécesaires.
J’espère que votre société mesure ce que cela signifie.
Avec l’assurance de ma sincère salutation.

 

Adama Gaye, militant de la transparence au Sénégal.

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire