Absence de gynécologue à Kolda: une femme enceinte de jumeaux, évacuée à Sédhiou, perd la vie et provoque la tristesse chez Mame Boye Diao qui appelle les populations à la solidarité pour l’équipement de l’hôpital

Perdre la vie en la donnant. Tel est le spectacle pathétique et déchirant auquel on a assisté à Kolda. Une femme porteuse d’une grossesse gémellaire, faute de gynécologue à Kolda, a dû être transporté à Sedhiou pour donner la vie mais elle a perdu la sienne. Ce drame terriblement déchirant interpelle tous les fils de Kolda qui doivent, au-delà des efforts de l’État, participer de façon massive et bénévole pour soutenir vigoureusement une structure de santé digne. C’est un combat citoyen de tous. Cela appelle une intelligence et une ouverture des autorités sanitaires de la région pour accueillir la part contributive de tout fils de Kolda désireux d’apporter un soutien. Le médecin affecté dans une zone reculée doit y trouver des solutions d’attractivité apportées en appoint par de bonnes volontés. Simplement, ces actions citoyennes d’entraide ne doivent pas être le lieu de machinations politiques au détriment, finalement, des populations nécessiteuses.
Nous appelons donc à un meilleur esprit collaboratif entre population, bénévoles, mécènes et autorités hospitalières.
C’est le lieu d’appeler également à l’érection d’un hôpital décent dans une zone plus accueillante parce que l’actuel hôpital est situé dans une zone marécageuse inaccessible en saison des pluies et propice à la propagation du paludisme avec une invasion de moustiques. Ainsi des malades déclinent l’accès au soin par peur de tomber malade.
Nous pouvons cependant rassurer le personnel hospitalier de Kolda qu’ils ne seront désormais plus seuls dans leur combat pour la santé des populations. Il trouvera en nous un partenaire enthousiaste et volontaire pour le soutenir dans sa noble mission.
Nous sommes conscients que Kolda regorge de fils capables d’acheter le matériel qui manque et de venir en appoint à la rémunération des médecins spécialistes qui y seront affectés mais cela demande que le conseil d’administration de l’hôpital de même que son administration facilitent la tâche à ses donateurs sans calcul partisan.
#KoldaYesso

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire