1 er mai de la presse: l’Ancps publie des tracts qui vilipendent Bougane Guèye Danny

Le 1 er mai a été également fêté par la presse qui a profité de la fête du travail pour étaler ses maux qui sont multiples. La rivalité entre entreprises de presse fait partie de ces gangrènes qui rongent les bonnes relations entre les journalistes et le traitement des informations, en particulier le déroulement des revues de presse, pomme de discorde entre le journal Les Échos et groupe D Médias. Le quotidien dakarois accuse Ahmed Aïdara et Cie, de les snober dans leur revue de presse et raille Bougane en ces termes. « Ce que certains patrons de presse oublient, c’est que si la revue de presse faisait vendre des journaux, certains titres tireraient à plus de 500.000 exemplaires. A la place…héhéhéhéhéhé. Mais bon, ça c’est une perte de temps: le chien aboie, la caravane passe », tiraille la publication de Les Échos.

Le canard rapporte ensuite qu’a l’occasion du 1 er mai, l’Anpcs a publié des tracs pour brocarder Bougane Guèye Dany, dont certains sont carrément vilipendeurs. « que justice soit faite sur le tricheur Bougane vis-à-vis des 4 cameramen de la Sentv ». Ou encore « Anpcs dit à Bougane Ça suffit. On ne croisera plus les bras. Daffa doy ». Une autre pancarte publiait. « Bougane, tu n’es pas un employeur exemplaire car tu abuses avec les relations professionnelles ». La pancarte qui a remporté le palme mettait ceci. « Bougane Guèye doit se faire beaucoup de leçons sur le phénomène de l’emploi car il n’en est pas encore à la hauteur ».

 

 

TASSXIBAAR

Partagez cet artcile

Auteur de l’article : Tass Xibaar

Laisser un commentaire